AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Colle au Lac...

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Colle au Lac...   Jeu 26 Fév - 21:13

Eric tournait en rond dans sa maison, sous le regard incompréhensif de Shiba qui tentait de le réconforter en venant lui lécher la joue ou encore enfouir son museau contre son épaule, à chaque fois qu'il passait. Mais sans succès. Il tenta même de lui demander de jouer avec lui, mais le jeune homme l'ignora. Là... l'animal ne comprenait vraiment plus rien du tout.
Eric lui songeait à son heure de colle... Qu'allait-il devoir faire ? Il l'ignorait mais se doutait déjà que ce serait loin d'être amusant. Il aurait voulu que l'heure ralentisse, mais elle passait toujours trop vite lorsque l'on ne veut pas que quelque chose arrive. Il aurait aimé aussi qu'elle se mette à accélérer dès lors qu'il approcherait du Lac, mais quand quelque chose nous déplaît elle s'éternise. Comme si le Maître du Temps s'amusait à se jouer des hommes qui subissent ses moqueries. Et ça, il le savait, et cela faisait qu'il avait d'autant moins envie d'y aller...
Il se demandait dans quel état il rentrerait...
En supposant qu'il rentre.
Il s'arrêta l'espace d'une seconde trop courte pour regarder la porte. Puis renonça finalement à la franchir. Même s'il se rendait à l'auberge il ne réussirait probablement pas à avaler quoi que ce soit, fut-ce même les meilleurs plats dont un humain puisse rêver.
Lassé lui-même par ses allés et venues incessants, il se laissa tomber sur son lit, bras croisés derrière la nuque, et fixa le plafond. Il accepta l'animal gris lorsqu'il vint poser sa tête près de lui, et le caressa distraitement.

Il soupira. Il était temps qu'il parte à présent. Il était hors de question qu'il soit en retard. Non pas qu'il était pressé d'arriver, bien au contraire, mais il ne voulait pas donner à la Dame une raison supplémentaire d'en rajouter à liste de ce qu'il allait devoir faire - ou subir. Bien qu'elle trouverait probablement n'importe quelle autre excuse pour le faire si elle le souhaitait... Et lui n'aurait rien à dire.
Il se leva et avança vers la porte d'un pas mal assuré. Le chien le regarda, mais Eric lui fit comprendre qu'il ne pouvait pas le laisser l'accompagner, et sortit, seul. Il ne voulait pas prendre le risque qu'en plus la Dame s'en prenne au chien ! Elle n'avait pas l'air d'aimer beaucoup les animaux...
Il traversa le village sans prêter attention à ce qui l'entourait, et murmura un vague " Pardon... " à un enfant qui le bouscula.
Lorsqu'il arriva à l'entrée du village, il contempla les lieux en sentant son coeur se serrer. Une impression étrange avait prit possession de lui, mais il préférait ne pas y songer, et poursuivit son chemin.
En tournant la tête il reconnu la plaine par laquelle il était arrivé, bien qu'elle était alors couverte de brume. Et plus loin... il y avait le Lac.
Plus il en approchait, plus il avait l'impression que les lieux absorbaient la lumière. Mais peut-être était-ce dû à l'effet conjoint de son imagination et du jour qui baissait ?
Inconsciemment, il ralentit le pas au fur et à mesure qu'il approchait des eux. Un frisson parcouru inexplicablement son dos lorsqu'il ne fut plus qu'à quelques mètres de la rive.
Il s'immobilisa là, et regarda autour de lui pour voir si la Dame arrivait, ne sachant pas où il convenait de se rendre exactement, pensant qu'elle arriverait du village elle aussi. Il avait comprit à son nom - ou surnom ? - qu'elle devait avoir quelque chose à voir avec ces lieux, mais pas qu'elle y demeurait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Dame du Lac
Professeur
avatar

Nombre de messages : 435
Localisation : Nulle part et partout
Humeur : Sadique et Morbide
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Colle au Lac...   Mar 3 Mar - 12:00

L'eau du lac se mit à bouger étrangement. Un tourbillon se forma à la surface et au centre apparut tranquillement la sorcière du Lac, drapée de violet comme à l'accoutumée.

Elle vint jusqu'à la rive, comme si elle marchait sur l'eau. Elle n'adressa aucun regard à Eric, et fit mine de jauger l'état des lieux avec circonspection.


"Mmm... Décidément ce lac est crasseux où que l'on regarde. C'est malheureux de devoir vivre ici..."

Elle fit apparaitre un siège et s'y installa confortablement, puis dans un même geste, fit apparaitre un immense balai devant Eric.

L'objet mesurait bien une cinquantaine de centimètres de plus que lui.


"Nettoie moi tout ça..."

Et elle ferma les yeux comme si elle allait entamer une sieste. Eric regarda autour de lui. Le sol même du lac était vaseux, qu'attendait exactement la Dame avec ce simple balai ?!

A bien y regarder, il semblait que des runes étaient peintes sur le manche... Peut-être possédait-il des pouvoirs qui lui faciliterait la tâche.

Un regard vers son professeur tortionnaire lui indiqua qu'il se trompait sans nul doute.

Elle avait d'ailleurs rouvert les yeux et attendait qu'il s'exécute, en le fusillant du regard.

_________________
La Mort me va si bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Colle au Lac...   Lun 9 Mar - 0:46

Eric, qui regardait autour de lui, nerveux, sursauta en entendant un son étrange monter du lac, derrière lui. Un son qui lui faisait penser à un bouillonnement. Et en effet, lorsqu'il se retourna il vit que d'immenses bulles se formaient et éclataient à la surface de l'eau. Il sentit le stress l'envahir, mais ne pu faire un geste. De quoi s'agissait-il ? D'une créature dont il valait mieux éviter le chemin ?
Il n'en n'était rien, et il se demanda s'il devait vraiment être soulagé lorsqu'il reconnu la Dame émergeant de l'eau. Il savait déjà qu'il allait passer un très mauvais moment...
Sans que son angoisse diminue un seul instant, il regarda la femme sortir de l'eau, et ne retint pas son étonnement lorsqu'elle marcha à sa surface. Elle pourtant ne lui accorda pas un regard. Son expression lorsqu'elle regarda autour d'elle fut dédaigneuse, et il ne le comprit pas. Pas plus que la demande qu'elle lui adressa. Nettoyer le lac ? A son tour il regarda autour de lui, notant que les semelles de ses chaussures étaient noyées dans la vase. Nettoyer tout ça ? Comment serait-ce possible ? Il pourrait creuser autant qu'il le voudrait, jamais il ne trouverait autre chose que de la vase sur ce sol.
Il sentit plus qu'il ne vit l'objet apparaître devant lui, et rattrapa par réflexe un balai pour ne pas qu'il tombe sur lui. Il jeta juste un coup d'oeil vers la Dame, qui prenait place dans un siège qu'elle avait fait apparaître de la même façon. Alors elle comptait le regarder ? Si elle ne faisait que faire ça, ça lui irait.
Il s'accorda quelques secondes pour regarder le manche qu'il tenait. Plutôt épais, il devait être lourd. En haut, des runes étaient gravées. Interrogateur, il se demanda quel était le leur sens. Etait-ce la preuve que l'objet était né de la magie ? Le signe qu'il en contenait ? Intrigué, il se tourna vers l'enseignante. Et à voir son expression su immédiatement que quoi qu'il en soit ce n'était rien qui puisse lui faciliter la tâche. S'il avait encore pu le penser l'espace d'une fraction de seconde, il chassa toute idée du genre de son esprit.
Il regarda de nouveau autour de lui. "
C'est malheureux de devoir vivre ici...", avait-elle dit. Le pensait-elle vraiment ? Si c'était le cas, peut-être n'était-elle finalement pas si différente que ça des autres habitants du village... Et puis, pourquoi vivait-elle là ?
Il secoua la tête et chassa tout ça de son esprit. Il devait... nettoyer tout ça. Il se demandait bien comment ce serait jamais possible. Le lac était grand, et lui... plutôt petit. En plus la nuit ne se ferait pas attendre.
Il grimaça. Puisqu'il n'avait pas le choix, autant s'y mettre... Alors, évitant soigneusement de laisser voir ses expressions à l'enseignante, il entreprit de passer le balai sur la surface vaseuse, tout en doutant de l'efficacité que pourrait avoir ce geste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Dame du Lac
Professeur
avatar

Nombre de messages : 435
Localisation : Nulle part et partout
Humeur : Sadique et Morbide
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Colle au Lac...   Mar 10 Mar - 13:07

Eric passait le balai depuis déjà une bonne demi heure. La fatigue commençait à se faire douloureusement sentir, tout comme les ampoules à l'intérieur de ses mains.
Ses pieds glissaient de plus en plus dans la vase, le balai semblant peser de plus en plus lourd au fur et à mesure que le temps passait.

Et sans grande surprise, cet épuisement ne servait à rien, puisque bien sûr, la vase restait de la vase.

Trempé de sueur sous l'effort, les muscles des jambes et des bras pris de tremblements, la seule chose qui motivait encore Eric à continuer ce travail de forçat était le regard glacial de la Dame qui ne le quittait pas.

Soudain, il sentit le sol se dérober sous ses pieds. Il semblait qu'il venait de passer le balai sur quelque chose qu'il aurait mieux fait d'éviter. Des lianes venues de nul part lui enserraient les chevilles et le tenaient la tête en bas. Son couteau à sa ceinture tomba au sol, et ses bras, trop courts et trop fatigués pour esquisser le moindre mouvement, ne purent le rattraper avant qu'il ne soit hors de portée.

Il plissa les yeux et constata avec horreur que les lianes provenaient du balai qu'il avait utilisé depuis une bonne demi heure.

Un sourire sadique illuminait maintenant le visage de son professeur. Elle avait tout manigancé, l'avait épuisé avec l'arme même qu'elle utilisait a présent pour l'achever.

Et son arme qui n'était plus à portée. Il sentit une liane commencer à s'enrouler autour de son cou.

Malgré la fatigue, il fallait qu'il trouve une solution avant de se faire tuer. Et comme son arme n'était plus disponible il ne lui restait que la magie. Etait-ce cela que le professeur recherchait ? Le forcer à utiliser ses sorts, qu'il avait eu tant de mal à invoquer en cours, dans une situation désespérée...

Seul et à bout de force, il ne pouvait plus compter que sur sa volonté... Et il fallait faire vite...



HS : note que tu peux utiliser tes pouvoirs sans te soucier de tes points de magie et de vie, c'est juste du RP.

_________________
La Mort me va si bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Colle au Lac...   Mar 10 Mar - 22:09

A chaque instant qui passait, Eric faisait de son mieux pour ignorer ses muscles fatigués, et ses mains endolories. Il se doutait que de belles ampoules y étaient nées, mais ne songea même pas à s'arrêter ne serait-ce qu'une fraction de seconde pour les regarder, pas plus que pour s'essuyer le font, ou ôter sa veste, ce qui pourtant l'aurait soulagé. Le regard perçant de la Dame était fixé dans son dos, et il en avait conscience.
L'envie de se retourner pour lui dire avec colère que passer le balai sur de la vase ne servait à rien le prit plusieurs fois, mais il n'en fit rien, sachant qu'il ne ferait qu'accroitre son envie de le laisser poursuivre... Il se demandait d'ailleurs quand il pourrait enfin arrêter pour pouvoir aller prendre une douche et se coucher.
Il ne savait même pas depuis combien de temps il répétait toujours les mêmes gestes lorsqu'il trébucha sur le sol glissant et ne se rattrapa que de justesse. Signe de fatigue... Il s'attendait à entendre la voix glacée le rappeler à l'ordre, mais il n'en fut rien.
Quelques minutes seulement après cet incident, une chose qui n'aurait pas dû se produire, si toutefois il avait eu à faire à un objet ordinaire, se produisit. Et des lianes sortirent subrepticement du balai, et avant qu'il ne se soit rendu compte de leur présence, trop concentré sur ses muscles douloureux pour penser à quoi que ce soit d'autre, enserrèrent ses chevilles. Avant qu'il n'ait le temps de comprendre, et voir, quoi que ce soit, il se retrouva suspendu dans le vide tête en bas. Lorsqu'il sentit son couteau glisser de sa ceinture, il ne su qu'une chose : il lui fallait absolument le rattraper. "
Un guerrier sans son arme n'est rien." Rastacouette lui avait dit ceci, et il ne comprenait que trop bien à quel point c'était vrai. Son arme, c'était sa vie. Il essaya de s'en saisir, mais elle fut hors de portée avant qu'il n'y parvienne. Il tordit le coup pour voir où elle était. Et remarqua une chose étrange. Des lianes sortaient du balai. Il ne lui fallu pas plus de temps pour comprendre que c'étaient ces mêmes lianes qui le tenaient. Que faisait la Dame ? C'était elle qui avait fait apparaitre l'objet, elle aurait dû savoir qu'il risquait d'avoir ce type de comportement. Et pourquoi ne venait-elle pas l'aider ? Il ne chercha même pas à tourner le regard vers elle. Il devrait se débrouiller seul... Il ne pourrait pas compter sur elle, c'était certain, sans quoi elle serait déjà là, ni sur Shiba. Espérant se libérer, il s'agita. Le sol était meuble, il ne se ferait pas mal en tombant, même de cette hauteur. Mais il s'aperçu rapidement que ça ne servait à rien. Plus il se débattait plus les plantes se serraient autour de ses articulations. En désespoir de cause, il s'immobilisa, et regarda le sol pour voir s'il y avait un moyen de récupérer son arme. Mais non...
Une chose froide qui vint dans son cou le fit sursauter. Elle l'étreignit avec fermeté, bloquant sa respiration. Il devina que c'était encore une ramification de la plante. Espérant l'écarter, il posa ses mains dessus, essayant de l'arracher. Mais en vain. C'était inutile... S'il ne trouvait pas quelque chose rapidement, il allait y passer. Etouffé par une plante... Il y avait plus glorieux comme mort. Le problème était surtout qu'il avait des choses à faire avant d'y passer.
Le plus urgent était de respirer. Le reste passerait après. Et pour le reste, il verrait bien quand il y serait. Il n'était plus vraiment en état de réfléchir à quoi que ce soit.
Couper la liane ? Une seule solution lui traversa l'esprit. Même si ce n'était pas la plus pratique, c'était la seule dont il disposait. Il était parvenu à utiliser l'Air durant le cours de Magie, et c'était pour le moment la seule chose qu'il ait à sa disposition. La seule façon dont il savait l'utiliser était de créer une Bulle. Mais s'il la lançait vers son cou, il risquait de se blesser. Une jugulaire tranchée, ça ne pardonne pas... Il ne pouvait que chercher à couper la tige un peu plus loin, en espérant que la partie qui serait tranchée relâcherait son étreinte...
Il n'eut pas à se concentrer beaucoup pour faire venir l'Air dans sa main et le concentrer, bien plus efficacement qu'il l'avait fait en cours. La nécessité ne lui laissait pas le temps d'appréhender un éventuel échec... Ne restait plus qu'à trouver la plante. Il passa sa main libre, la droite, le long du végétal qui l'étranglait, jusqu'à trouver l'endroit par lequel il arrivait à son cou, et le saisit fermement. De l'autre, au lieu de lancer la Bulle, à laquelle il avait donné une forme approchant d'un arc tranchant, il frappa la liane, aussi fort qu'il le pu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Dame du Lac
Professeur
avatar

Nombre de messages : 435
Localisation : Nulle part et partout
Humeur : Sadique et Morbide
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Colle au Lac...   Ven 13 Mar - 15:00

La Dame sourit en le regardant faire. Voilà qui était ingénieux.

La liane ne tarda pas céder et Eric aspira goulument une grande bouffée d'oxygène.

Il allait s'attaquer de la même façon aux lianes qui lui liaient les chevilles, quand il sentit qu'on lui enserrait les poignets. Il pensa que c'était le balai qui faisait des siennes, mais tournant la tête, il vit avec horreur qu'il s'agissait tout bonnement de son professeur de magie, qui le retenait de ses mains glacées. Elle le regardait, un sourire impassible sur les lèvres, l'empêchant de bouger les bras. Une nouvelle liane remonta jusqu'au cou d'Eric et recommença la besogne interrompue par la bulle de l'élève.

La Dame le regardait toujours avec le même sourire, presque attristée.


"Pourquoi refuses-tu de mourir ? Qu'est-ce qui peut bien raccrocher un être seul et faible comme toi, à la vie ? Tu peux me le dire ? Qu'est-ce qui t'a fait venir ici, alors que tu es encore si frêle et si jeune ?"

_________________
La Mort me va si bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Colle au Lac...   Dim 15 Mar - 18:48

Avec soulagement, Eric inspira l'air à loisir, s'en délectant comme s'il eut été le meilleur des nectars. Mais il n'eut guère le temps de se reposer. Alors qu'il pensait déjà à s'occuper des lianes qui lui enserraient les chevilles, il sentit quelque chose de guère plus chaud que la plante qui s'était agrippée à son cou lui lier les poignets. Par réflexe, il se crispa et tourna la tête. Il s'était attendu à voir serpenter une nouvelle liane. Mais pas à ce que ce soit le professeur. La surprise le laissa figé quelques secondes, et lorsqu'il sentit la plante venir de nouveau entraver sa respiration il était trop tard pour même esquisser un geste.
Il commençait vraiment à se demander si le professeur n'avait pas réellement l'intention de l'envoyer de l’autre côté... Mais ce n'était pas le moment de se poser la question. Il réfléchirait à ça après. Quand il serait tiré d'affaire. Il devait d'abord s'en sortir, et c'était tout ce qui comptait.
Pourquoi ? C'était simple. La mâchoire crispée, il répondit, luttant pour faire passer assez d'air dans ses poumons pour lui permettre de prendre la parole.


" Parce que je ne veux pas être faible. Je ne veux pas qu'on me protège. Je ne veux pas voir les gens mourir sans rien pouvoir faire. "

Il ne poursuivit pas davantage et mit son plan à exécution. Un plan fragile, mais à défaut de pouvoir faire autre chose mieux valait prendre ce risque plutôt que d'attendre.

* Aide-moi... *

La peur donne des ailes ? La volonté de vivre lui en prêta. Sur son épaule apparu discrètement un petit oiseau. Son invocation. Dans son poing il concentra tout le Mana qu'il avait pu rassembler en lui, jusqu'à former une Bulle. Irrégulière sans doute, mais Bulle tout de même. Il ne pouvait pas la lancer, ses poignets étaient immobilisés. Mais l'esprit le pourrait peut-être. Il l'ignorait, là était le risque. Mais à sa demande, l'oiseau s'envola et tourna autour de son poing. Eric ne comprit pas comment exactement, mais sentit que le Mana disparaissait de son poing. L'oiseau s'en était emparé. Il se dirigea vers le balai, source des lianes. Et lâcha le concentré de Mana dessus. Attaquer les ramifications végétales directement n'aurait servi à rien, puisqu'elles repoussaient sans cesse c'était sans effet. Restait à savoir si ce serait suffisant pour que l'étreinte du végétal sur son cou se relâche suffisamment pour lui permettre de respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Dame du Lac
Professeur
avatar

Nombre de messages : 435
Localisation : Nulle part et partout
Humeur : Sadique et Morbide
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Colle au Lac...   Mer 18 Mar - 17:29

(Eric gagne 2 points d'expérience pour ses messages)

Au moment où la bulle faillit tomber sur le balai, les lianes se rétractèrent d'elles-même.

Le balai retomba sur le sol comme un simple objet. Eric retrouva le plancher des vaches et l'oxygène avec un certain soulagement.
Mais la Dame ne lui avait toujours pas lâché les poignets. Elle le regardait, de toute sa hauteur.

Eric tressaillit en croisant son regard : pour la première fois depuis qu'il la connaissait, il y vit de la compassion et de la tendresse.
Elle s'agenouilla devant lui, se retrouvant pratiquement à sa taille, et lâchant ses poignets elle passa sa main sur sa joue.
Pour une fois, sa voix ne retentit pas comme un fouet :


"Tu es très intelligent et véritablement déterminé, pour quelqu'un de ton age. Tu promets de devenir un grand combattant.

Mais tu es encore si faible, même la meilleure des volontés ne peut pas compenser un tel manquement à un guerrier."

Elle lui releva la tête et lui adressa un sourire emprunt de douceur.

"Veux-tu de mon aide ? Je saurais t'enseigner comment devenir fort, et étonner ton professeur d'arme. Je suis sûre que tu l'apprécies beaucoup et que ça te ferait plaisir de lui prouver à quel point tu mérites son enseignement.

Ce serait notre petit secret, et elle serait fière de toi. Ce n'est pas parce que tu es déterminé que tu dois te sentir obligé de t'entraîner seul..."

La Dame plongea sa main dans une poche et en ressortie une de ses amulettes, que portaient déjà Ingard et Acide.

"Regarde ceci. Je te le donne. Porte le autour de ton cou, il te protègera de toutes sortes de mauvaises personnes et te rendra plus fort. Ne le montre pas à Rastacouette, elle ne m'aime pas beaucoup.

Et rien qu'à cause de cela, elle refusera que je t'aide à devenir plus fort. Mais tu ne veux plus voir des gens qui te sont chers mourir, n'est-ce pas ?"

Elle passa une main dans ses cheveux, et lui mit le pendentif dans la main, pour lui laisser le temps de le regarder.

"Et si tu acceptes ce cadeau, alors tu pourras revenir ici sans que rien de dangereux ne t'arrive, et nous nous entraîneront ensemble. Tu veux bien ?"

Elle lui adressa un sourire chaleureux et rit doucement.

"Je sais que cet endroit n'est pas très agréable a regarder, mais pour s'entraîner, c'est l'endroit idéal. Je peux te l'assurer."

_________________
La Mort me va si bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Colle au Lac...   Ven 20 Mar - 15:53

(HS : Hawa ! Merci ^^)


Eric ne quitta pas des yeux le petit oiseau. Et il eut l'impression que le balai avait cessé de s'agiter avant que sa Bulle ne l'atteigne. Il ne tarda pas à en avoir la confirmation de son partenaire, qui alla voleter plus loin, usant de la même capacité à se faire oublier que pouvait avoir son invocateur. Il ne comprit pas vraiment ce qui s'était passé, mais n'allait pas s'en plaindre. Pouvoir respirer sans contrainte lui laissait un sentiment agréable de liberté.
Liberté qui était pourtant restreinte par l'entrave glacée de la Dame sur ses poignets. Hésitant entre colère et peur, il se tourna vers elle. Et ne pu empêcher un tressaillement de surprise de lui parcourir le corps lorsqu'il croisa son regard. Jamais encore il n'avait vu quelque chose de semblable dans ses yeux froids, et sur le coup il se laissa déstabiliser. Il ne fit pas même un geste autre que suivre son mouvement des yeux lorsqu'elle se baissa pour mettre son visage à peu près à la hauteur de sien, et l'écouta en silence, surprit de ne pas se faire réprimander.
Le compliment qu'elle commença par lui adresser le laissa sans voix. Il cru tout d'abord qu'il était le fruit de son imagination - comment pourrait-elle lui adresser ces mots alors qu'un peu plus tôt elle l'assimilait à guère plus qu'un cloporte, si ce n'était pas encore moins. Mais pourtant non, il était bien là, sur le sol froid et boueux du lac.
"Mais tu es encore si faible", ajouta-t-elle. Cette remarque ne surprit pas le jeune garçon venant d'elle, mais il ne l'apprécia pas. Peut-être était-il faible - et il savait que c'était vrai - mais il ne voulait pas qu'on le lui fasse remarquer. Il ne voulait pas être faible. Et c'était précisément pour ça qu'il était là.
Il ne savait plus trop quoi penser, et ignorait où la femme voulait en venir. Perdu, il se laissa faire lorsqu'elle posa ses doigts froids sur son menton pour lui relever la tête.
Son aide ? Est-ce qu'elle pensait qu'il n'était pas capable de se débrouiller seul ?
Non, il ne l'était peut-être pas après tout... Mais encore une fois il n'appréciait pas qu'on le lui fasse remarquer. Et puis... dans le fond ce n'était pas un incapable non plus. Certes il était petit et insignifiant. Mais pas différent des autres hommes. Lui aussi avait une tête et quelques muscles. Alors il n'y avait pas de raison qu'il n'y arrive pas. Peut-être ne serait-il jamais un champion, c'était hors de sa portée, mais il ferait de son mieux.
Pourtant la proposition était tentante. La Dame lui offrait la possibilité de devenir plus fort plus vite.
Il sursauta presque en sentant l'objet froid dans sa main, et le regarda, considérant la proposition.
Le pendentif le protégerait et le rendrait plus fort ?
Comment est-ce qu'un objet pourrait faite ça ?
Il savait pourtant que venant de la Dame le médaillon devait véritablement avoir ce pouvoir.
Mais quelque part...


" Je n'ai pas besoin d'artifices. " murmura-t-il, repoussant l'objet vers son propriétaire.

Et de plus il n'était pas seul, comme venait de le lui rappeler le petit oiseau par un sifflement qu'il imprima dans son esprit. S'ils étaient liés de naissance, comme la Dame le lui avait dit, ils seraient toujours ensemble. Et il y avait Shiba aussi.

Et "l'arbre qui grandit trop vite est fragile", lui avait-on dit un jour. Il n'en résulterait rien de bon s'il cherchait à aller trop vite. Il irait à son propre rythme.

Pourtant il sentit son coeur se serrer. Non, il ne voulait pas voir des gens mourir, et cette pensée était bien présente. Mais ce n'était pas en faisant n'importe quoi qu'il pourrait protéger qui que ce soit. Vouloir les aider était une responsabilité qu'il ne devait pas prendre à la légère.

Il regarda timidement la Dame. Il ne voulait pas qu'elle le prenne mal, et espérait qu'elle comprendrait. Et sans doute le pourrait-elle, du moins le pensa-t-il au vu de la douceur dont elle venait de faire preuve avec lui.
Il hésita. Puis osa finalement poser une question qui le tracassait depuis quelques temps.


" Pourquoi... vous vivez ici ? "

Il ne comprenait pas pourquoi elle restait près du lac alors qu'elle-même disait que l'endroit n'était pas des plus agréables, ni même comment on y pouvait vivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Dame du Lac
Professeur
avatar

Nombre de messages : 435
Localisation : Nulle part et partout
Humeur : Sadique et Morbide
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Colle au Lac...   Ven 27 Mar - 11:56

La Dame esquissa un sourire, en voyant Eric refuser le pendentif.

*Un nouveau Sylvain ? Ce serait amusant.*

Se relevant, elle rangea le pendentif.

"Quel dommage. Tu ne sais pas ce que tu perds. Mais tu as l'air déterminé, donc je pense qu'il serait inutile d'insister."

Elle se retourna vers son lac et marcha tranquillement en direction de l'eau. Peu à peu, elle s'y enfonça jusqu'à ce que Eric ne puisse plus la voir.

Ainsi, c'est sans réponse à sa dernière question de le jeune garçon resta planté devant l'étendue d'eau. Des bruits étranges le firent sortir de sa rêverie. Sans doute était-il plus prudent de choisir un autre lieu pour se plonger dans ses pensées.

_________________
La Mort me va si bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Colle au Lac...   Lun 30 Mar - 11:45

Le jeune homme fut presque surprit que le Dame n'essaie pas de le faire revenir sur sa décision et le laisse tranquille. Mais il n'allait pas s'en plaindre. Cependant il la regarda s'éloigner avec une expression peinte de doutes et d'hésitations. Il n'était déjà plus sûr d'avoir fait le bon choix. Qu'adviendrait-il de lui ? Il n'aimait pas le reconnaître, mais commençait à se rendre compte qu'il n'était plus maître du chemin qu'il suivait. La destination à laquelle il parviendrait dépendrait en grande partie de ce que les enseignants ici feraient de lui. Sans leur apport, il se demandait jusqu'où ses jambes frêles le porteraient, si elles n'allaient pas s'effondrer avant que les sentiers arides laissent place à une prairie verte. La Dame avait raison, vouloir n'était pas suffisant pour pouvoir. Et avec elle il sentait quelque chose d'autre s'éloigner dans les flots du lac. Quelque chose qui lui serait inaccessible à présent.
Un bruit étrange le fit sursauter et un coup d'oeil autour de lui lui rappela où il se trouvait et que mieux valait ne pas trop s'attarder en ces lieux. Sans plus réfléchir, il fit demi tour pour prendre la direction du village, non sans avoir prit soin de remettre son arme dans on étui. Il n'osa pas la rincer dans les eaux du lac, une impression étrange lui disait de s'en méfier.
Ses pas sur le sol vaseux produisaient un bruit totalement dépourvu d'élégance, mais c'est à peine s'il les entendait. Il remercia en pensée le petit oiseau, et lui permit de quitter la branche sur laquelle il s'était posé pour rentrer chez lui. Et lui-même ne tarderait pas à regagner son chez lui, si rien ici ne l'en empêchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Colle au Lac...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Colle au Lac...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flip 7 ans1/2, adorable pot de colle - cani seniors - DECEDE
» 17h: Heure de Colle pour Clara
» Ça colle pas !!!
» Mister pot de colle :3 [V: Perle de Miel]
» Ça colle à la peau.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mushi Village :: Aux alentours de Mushi. :: Le lac-
Sauter vers: