AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau premier pas

Aller en bas 
AuteurMessage
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Un nouveau premier pas   Sam 12 Juil - 20:20

Dans la brume d’un matin s’avançait un garçon, ses cheveux châtains se fondant avec la couleur du sol. Ses traits tirés par la faim, il était impossible de savoir depuis combien de temps il n’avait pas dormit. Il portait un gilet sans manche de couleur noir, taillé dans un cuir léger, dont l’apparente propreté contrastait avec un pantalon qui avait dû être un jean mais qui maintenant était devenu un bermuda dont la jambière droite avait été écourtée, se terminant à présent légèrement au-dessus d’un genou écorché qui avait dû connaître des chutes. Il portait aux pieds des baskets usées dont le blanc avait prit la teinte de la terre, se changeant en ocre. Les semelles et les lacets usés par l’usage laissaient penser à qui voudrait bien prêter attention à ce détail qu’elles étaient utilisées fréquemment, et pas toujours ménagées.
Sur son épaule droite était passée la lanière d’une besace de tissus fatigué, qui n’était pas vraiment lourde ne contenant pas grand-chose, mais qu’il laissait pendre mollement. Visible sur le haut de son bras gauche, juste sous l’articulation de l’épaule, il y avait une entaille récente. Le sang n’en coulait plus, car il avait prit soin de panser la plaie comme il l’avait pu, avec ce qu’il était parvenu à trouver, mais il apparaissait tout de même qu’elle avait été profonde, comme si elle avait été causée par une griffe. Ou une arme. Mais elle ne semblait pas le déranger pour le moment. Il marchait tout simplement.
Le brouillard, qui pourtant aurait pu être effrayant, ne l’inquiétait nullement.
Il ne s’arrêta que lorsqu’il sentit un rayon de Soleil sur sa nuque. Alors, lentement il se retourna, et leva le visage vers le ciel. Une percée laissait filtrer une lumière orangée qui annonçait l’aube et nimbait la couche nuageuse d’éclats dorés qu’il admira. Les expressions qu’il abordait étaient indéchiffrables, mais on aurait presque pu croire qu’il souriait.
Lorsqu’il jugea qu’il s’était assez attardé, il se remit en route, ignorant les heures qui passaient. Pourtant, il s’arrêta de nouveau. Ses jambes cette fois avaient besoin de repos. Mais il ne pouvait prendre de retard... Il tourna la tête pour regarder autour de lui. Le jeu de la lumière révéla sur sa joue droite trois cicatrices parallèles, trace d’une ancienne mésaventure qu’il ne contera point. Ses yeux, sombres, qui hésitaient entre le vert et le bleu, ne tardèrent pas à se poser sur une silhouette qu’il reconnu immédiatement. Cette fois, ses lèvres s’étirèrent. Juste à peine. Il écarta les bras, et un grand animal couleur des cendres vint vers lui. Etait-ce un chien, était-ce un loup, il était impossible de le dire.


" Shiba... "

L’enfant enfouit sa tête dans ses poils longs, caressant sa rassurante fourrure.
Ils restèrent ainsi quelques minutes. Puis, obéissant à signe invisible, l’animal plia une patte pour se baisser. Le jeune brun grimpa sur son dos avec une aisance acquise par l’habitude, et s’installa juste derrière un garrot qui soutenait des muscles puissants, posant son sac devant lui. L’animal l’emporta avec facilité, le menant vers une destination dont ils avaient convenu.

En fin d’après-midi, l’adolescent fut réveillé par son compagnon. Il se redressa et regarda autour de lui. Devant eux se découpait la silhouette de maisons. Le brun se pencha vers le coup du chien, y posant ses mains, l’interrogeant silencieusement. Ce dernier lui confirma qu’ils avaient atteint leur premier objectif. Sentant son cœur faire un bond de joie, ou plus exactement de soulagement, l’enfant sauta à terre, récupéra sa besace, et remercia son ami d’une caresse. Et ensemble ils marchèrent vers cette masse qui se précisait à chaque pas. L’homme paraissait bien petit en comparaison avec l’animal. Et ce n’était pas qu’impression. De par sa petite taille et sa sature qui n’était pas des plus imposantes, il se faisait bien souvent prendre pour un enfant de quatorze ans, alors qu’il en avait en fait un peu plus de seize. Son comportement n’aidait pas à démentir ce constat... Et lui ne faisait rien pour arranger cela.

Seulement très peu de temps s’était écoulé lorsqu’ils s’arrêtèrent devant une pancarte en bois qui portait la mention suivante :


"Mushi Village"


Enfin...
Le brouillard avait totalement disparu, emportant avec lui ce calme fictif qu’il fait peser sur les lieux qu’il envahit...
Marchant tranquillement, suivit par le gros chien, le garçon jeta des coups d’œil furtifs autour de lui. Il venait ici en ne sachant qu’une seule chose : il voulait apprendre. Mais pour le moment le plus urgent était de trouver un abri pour dormir, puis un repas. Il ne pouvait pas se payer une chambre dans une auberge, et se cacher dans une écurie ne lui semblait pas être la meilleure idée. Il l’avait déjà fait pourtant... Mais ici il préférait éviter. Il décida donc de chercher un endroit où il pourrait rester quelques temps. Il contourna pour cela le quartier aisé. S’arrêta pour admirer de loin les tours d’un château. Et alla vers la zone où résidaient les plus pauvres.
Trouvant une place qui lui semblait correcte, il dénicha un morceau de tôle et le plaça en biais contre le mur d’une maison de sorte à faire comme un toit. De son sac il sortit une couverture, dans laquelle il se lova. Et malgré sa résolution de visiter les lieux avant de prendre du repos, il s’endormit, conservant un estomac dont il ne savait plus depuis combien de temps il était vide. Le chien vint se lover contre lui, le dissimulant aux regards des passants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'Hébus
GUERRIER Niveau 3
GUERRIER Niveau 3
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 29
Humeur : lunatique
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Sam 12 Juil - 23:08

R'Hébus arpentait le village pensivement en ce matin d'été, plus froid que les autres. Une tempête orageuse avait balayé la région toute la nuit, et la grêle avait dévasté les plus modeste constructions; le bois pourris de battisses à l'abandon n'avait pas résisté, et cela donnais au quartier un air lugubre et inhospitalier. Ses pensés tournés vers l'enquête qu'il menait, il ne se fit pas attention a la présence du nouvel habitant.

*Cela fait quelques jours que j'ai rendu visite a Thor, et je n'ai pas progressé...Je vais finir par croire que je n'y arriverais jamais seul! Je ne peux pas me résigner a aller voir la Dame du lac ou Mlle Rastacouette, elles sont trop impliqués pour me donner une version objectives de la situation... du moins pour le moment. Arg, ça m'énerve!*

Le panda entendit un faible grognement qui le fit sortir de ses pensés.

*Un congénère?*

Il analysa la provenance du son, il tourna la tête vers le tas de forure blotti en dessous d'un abris improvisé. R'Hébus crut d'abord voir un loup de lune, puis se ravisa, se rappelant que les loups de la région ne se déplacent qu'en groupe. Il s'approcha donc de l'animal, et vit quelque chose qui le surpris.

*Tient donc, il n'est pas seul*

Il voyait le visage d'un jeune garçon dépasser de la boule de poils, visiblement endormis. Son compagnon était déjà sur ses gardes, c'est pourquoi le panda pris la peine de se signaler, d'un air amusé et intrigué.

"Hum... Bonjours jeune homme, la chaleur d'un lit vous rebute-t-elle au point de préférer le plancher des vaches?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Dim 13 Juil - 1:03

La nuit succéda au jour, apportant avec elle des nuages qui annonçaient un mauvais temps prochain, comme ne manqua pas de le remarquer le gros chien, qui pourtant ne bougea pas, restant tout contre l'enfant endormit. Peut-être aurait-il dû ? Mais pour aller où ? Il ne connaissait pas ce lieu, et ne savait s'il trouvait quelque part meilleur endroit pour s'abriter la pluie qui menaçait de tomber.
Et plus qu'une pluie, ce fut un véritable déluge, auquel le vacarme du tonnerre ne tarda pas à se joindre. Le maigre abri offert par la plaque métallique n'était guère suffisant pour les protéger du froid et de l'humidité, et sa fourrure ne tarda pas à ruisseler d'eau du côté qui était exposé à l'ouverture laissée. Il ne daigna pourtant pas changer de position, protégeant de son corps le jeune homme, dont les vêtements n'échappèrent pourtant pas à la furie du ciel qui semblait ne rien vouloir épargner. Bientôt, le froid le fit basculer dans un sommeil plus léger, agité par l'oeuvre de ses souvenirs. Mais ce fut la grêle qui le réveilla vraiment, à cause du brouhaha qu'elle produisait en frappant la tôle, qu'il regarda d'un air inquiet en se demandant si elle tiendrait ou finirait par céder sous les attaques répétées des glaçons. Stressé, il s'accrocha au pelage cendré de son compagnon. Et, remarquant que la direction prise par les projectiles leur permettait de l'atteindre, il déplia la couverture pour l'en couvrir, ce qui eut pour seule utilité de diminuer un peu la violence des impacts, et se réfugia entre ses pattes pour être au chaud.
Se rendormir ne fut pas tâche aisée, même lorsque le plus gros de l'averse fut passé. Mais le chien lui assura qu'il pouvait fermer les yeux sans crainte, et il finit par céder, se laissant emporter par les douces mélodies de Morphée. Qui une fois de plus ne tardèrent pas à être remplacées par un chant moins délicat.

Le Soleil reprit possession des astres sans que rien de notable ne se produise, en dehors du passage d'un chat errant détrempé qui prit la fuite en tentant vainement d'hérisser les poils de son dos à la vue de ce rival héréditaire, qui ne fit pas un geste, et finit par pousser un miaulement qui se voulait intimidant mais n'était pas très convainquant...
Quelques personnes passaient de temps en temps, sans leur accorder un regard, trop préoccupées par leurs propres tâches, ce qui n'était pas pour lui déplaire. En imaginant une foule bruyante se presser dans les rues, il se félicita mentalement d'avoir choisit ce coin qui semblait plus ou moins abandonné, à en juger par les maisons délaissées dont les murs percés et la toiture branlante n'auraient pu offrir assez de sécurité pour qu'ils pensent à s'y réfugier.
Pourtant, une odeur inconnue vint à effleurer ses naseaux. Inquiet, il poussa un grognement d'avertissement. Le percevant, sans réellement l'entendre, le jeune brun ouvrit des yeux encore voilés par le sommeil. Mais puisque le presque-loup ne faisait pour le moment pas un geste, il calqua son attitude sur la sienne et resta étendu dans la couverture, que l'animal avait remit sur lui si tôt qu'il fut endormit.
Bien que prêt à bondir, le semi loup permit à l'inconnu d'approcher, tant qu'il ne se montrait pas menaçant. Et son visage ne tarda pas à être visible depuis l'ouverture laissée par la tôle, et sa voix à se faire entendre. L'adolescent se tourna lentement vers lui. Et resta figé par la surprise en le découvrant. Si ses muscles n'avaient pas été endoloris par la nuit passée, il aurait probablement eut un mouvement de recul dû à la frayeur. Il était face à un... une créature ressemblant à un ours mais au pelage noir et blanc, et qui plus est qui marchait et était étrangement vêtu. Sans la présence des vêtements, il aurait d'ailleurs pensé être face à un animal sauvage à la recherche d'un dîner, et aurait été persuadé sue ce n'était pas lui qui avait parlé. Comme quoi, les premières impressions ne sont jamais les bonnes... Ni souvent les suivantes d'ailleurs.
Cette surprise passée, il crispa le poing sur la fourrure de son compagnon, l'interrogeant par là sur ce qu'il convenait de faire. Devant l'absence de réaction de sa part, il préféra conserver sa prudence, mais sans témoigner d'agressivité, attendant que plus d'éléments soient à sa disposition afin qu'il puisse se faire une idée de la situation. Il répondit donc à sa question, étonné lui-même de parler à... cet individu étrange que l'on pourrait prendre pour un animal.


" Je n'en ai pas... "

Dire "Je n'en ai plus" aurait été peut-être plus exact, encore que. Mais à l'heure actuelle, il n'en avait ni ici ni nulle part ailleurs. Détail qu'il ne précisa pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'Hébus
GUERRIER Niveau 3
GUERRIER Niveau 3
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 29
Humeur : lunatique
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Dim 13 Juil - 12:05

R'Hébus fut intrigué. Le garçon paraissait affaiblit, probablement par un long voyage ou une série d'événements désastreux. Le panda s'amusa à imaginer quelques courts instant les circonstance qui l'avait amener là, la longue marche en solitaire, les nuits sans sommeil, les semaines avec 1 repas maximum par jour... Tout cela il l'avait vécu pour venir jusqu'au village, mais ça avait été un choix de sa part, refusant le luxe qu'aurait pu lui apporter une bourses des siens.
La mine effrayer de l'inconnu le fit sourire.


"Je suis R'Hébus, élève suivant la voie des guerriers. Rassure toi, tu n'a rien a craindre de moi, j'ai arrêter de manger les chiens depuis que je suis dans ce village."

Ne sachant si ça plaisanterie l'avait effrayer ou détendu, il se frotta le haut du crane. De fines gouttelettes d'eau de la rosée matinal sautèrent de son pelage. Il n'avait pas pitié de ce duo, au contraire il les admirait. Ils n'avaient pas chercher a mendier un abris ou un repas, même arrivés a destination, ils restaient fières, et semblais n'accepter de recevoir que le fruit de leurs travail.

"Aller mon garçon, lève toi, le sol est mouillé, tu va attraper froid. Dis moi ce qui t'amène ici, je peux surement te renseigner"

Il lui tendis une patte, ses griffes aiguisés sortaient, mais le panda ni prêtait plus attention: elles étaient une arme tout a fait efficace, et il les maîtrisait au point qu'elle ne le gênait plus dans ses taches quotidiennes. Toutefois, si le garçon se décidait a lui prendre la patte pour s'aider a se lever, le gant de cuire du panda faisait une prise tout a fait acceptable.


*Super panda des bois aux secoure des inconnus!... Nan, c'est naze, je vais resté calme, a plus tard mes vanes pourris.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Dim 13 Juil - 13:13

Se retrouver face à un ours blanc et noir qui parlait n'était pas une situation des plus communes, et l'adolescent ne se sentait pas du tout à l'aise, se demandant si l'individu n'allait pas lui sauter à la gorge pour faire de lui son repas... La présence des vêtements couvrant son corps ne le rassura pas. Après tout, trolls et autres créatures en portaient également, et ça ne les empêchait pas de mettre à leurs menus villageois ou voyageurs égarés... En revanche, il prêta une oreille attentive aux paroles qui lui furent adressées, à la fois surprit et intrigué par cette voix, réalisant qu'il ne l'avait pas rêvée.
Il ne tarda pas à apprendre le nom de "l'ours" : R'Hébus. Il collait parfaitement avec le côté énigmatique et mystérieux qu'avait le personnage à ses yeux.
A l'annonce de la phrase suivante, il ferma les bras autour du cou de son compagnon. Il avait mangé des chiens ? o_O Et si l'idée de le faire de nouveau lui prenait ? ...
Le canidé passa un discret coup de langue sur la joue de l'enfant, afin de le rassurer. Il eut effectivement l'effet désiré, et le brun releva la tête vers R'Hébus juste à temps pour le voir passer une main dans sa fourrure. Quelques gouttes d'eau en tombèrent. Sur ses lèvres se dessina alors un léger sourire. Il s'était toujours sentit proche des animaux, et à présent qu'il était certain que ce "semi-ours" n'allait pas l'attaquer, il était content qu'il soit présent.

Il regarda l'individu avec un air intrigué lorsqu'il lui demanda de se lever, précisant qu'il risquait d'attraper froid, ce qui était en réalité chose déjà faite. Mais cette intention lui réchauffa le coeur. Il s'apprêta donc à obéir sans discuter lorsqu'il vit la main avancer vers lui. La patte plus exactement. Et de nouveau une étincelle de peur passa dans son regard lorsqu'il distingua les griffes dont elle était munie, et qui auraient été suffisantes pour le tuer d'un seul coup.
Indécis, il resta immobile quelques instants, les regardant. Puis leva lentement le regard vers celui de l'homme. Et l'y laissa quelques secondes. Puis finalement, encouragé par un coup de tête de son partenaire, qui avait depuis longtemps comprit que l'individu n'avait aucune intention agressive, il plaça sa main contre le gant, faisant bien attention aux griffes, et le serra doucement, bondissant vivement sur ses pieds.


" Je veux étudier. " précisa-t-il pour répondre à la question qui lui avait été posée, oubliant complètement de se présenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'Hébus
GUERRIER Niveau 3
GUERRIER Niveau 3
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 29
Humeur : lunatique
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Dim 13 Juil - 14:05

R'Hébus fut amusé de voir que le chien accordait plus facilement ça confiance que le garçon.

*C'est un amis des canidés qui réagit comme un félin... surtout comme un chat!*

Lorsque le jeune homme se décida a se relever, le panda compris que le lien s'était enfin établi entre eux, et ils allaient pouvoir avoir une conversation. Son nom importait peu pour le moment, il le demanderais certainement plus tard, a moins qu'il ne se présente de lui même.
R'Hébus observa le duo. Plutôt pathétique à première vue: le chien-loup avait le pelage humide et sa langue pendait. Il devait avoir faim mais ne se plaignait pas pour autant, sans doute pour ne pas contraindre son maître plus qu'il ne l'était déjà. Lui, d'ailleurs, ne valais pas mieux. Les vêtements humides a cause du sol, les cheveux en broussaille et le corps couvert d'égratignure, il ne tiendrais pas longtemps sans le confort d'un lit et d'une bonne nuit de sommeil.
Il sembla au panda que l'adolescent ne s'en souciait guère, puisqu'il répondit uniquement à sa question.


*Cool, un nouvel élève*

"L'école accueil tout ceux qui souhaitent se donner la peine d'apprendre. Mieux que ça, elle leur fournit logement et une bourse pour se fournir les équipement nécessaire a l'apprentissage. Il fraudais que tu aille voir Mlle Rastacouette dans son bureau si tu ne la croise pas en chemin, afin de confirmer ton inscription, mais je pense que tu peux déjà aller en cours d'arme et de magie."

Il regarda de nouveau le future élève, et lui souris, comme a quelqu'un qu'on essaye de rassurer.

"Je crois que pour le moment, le plus important est de te trouver un logement digne de ce nom! Marchons, il y a quelques maisons inhabités, toutes appartiennent a l'école, tu pourras donc choisir celle que tu voudras. C'est pas vraiment le luxe, mais ça suffit pour y vivre, et tu peux y faire tout les travaux que tu souhaite!"

Il se retourna, sans prendre la peine de demander si l'adolescent était d'accord, et lança:


"Viens, les maisons ne vont pas venir a toi toutes seules!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Dim 13 Juil - 17:56

Etant assez angoissé, il semblait à l'adolescent que le temps prenait un malin plaisir à passer le plus lentement possible. Il observait l'homme, avec pour seules intentions de mémoriser ses traits et de trouver des indices qui lui permettraient de comprendre sa personnalité, savoir ce qu'il pensait, ce dernier point n'étant pas des plus aisés.
Lorsqu'il se rendit compte que l'ours promenait lui aussi son regard sur eux deux, il s'empressa de détourner le sien, par timidité. Et attendit un verdict qui ne tarda pas à tomber.
Il s'était attendu à beaucoup de choses. Entre autres à se faire refuser ou devoir passer divers tests. Mais pas à ce qui suivit. Il ouvrit des yeux ronds en l'entendant, fixant son interlocuteur. Puis sourit. Bien sûr qu'il voulait se donner la peine d'étudier, et même y consacrer toute son énergie. Il avait fait tout ce chemin pour venir là dans ce but. Il n'allait certainement pas baisser les bras. Même si son estomac lui criait silencieusement de faire quelque chose dans les plus brefs délais...
La suite en revanche le surprit. Il était persuadé de pouvoir se dérouiller seul et de n'avoir besoin d'aucune aide, et ne voulait pas qu'on lui donne quoi que ce soit, ce qu'il exprima par une moue boudeuse. Mais avant qu'il ne réplique, la mention d'un nom fit dériver ses pensées. Il préféra interroger l'homme tout de suite, avant de ne plus s'en souvenir.


" Melle Rastacouette ? "

Si elle avait un bureau, ce devait certainement être quelqu'un d'important, mais qui exactement ? Il ne pouvait naturellement pas le deviner...
Tandis que le semi ours lui sourit, il ne fit que le regarder. Et avant qu'il puisse dire quoi que ce soit, reprit en lui demandant de le suivre. Pour toute réponse il eut une mine boudeuse, qu'il ne vit pas, s'étant déjà détourné. Il se reporta donc vers l'animal cendré, à la recherche d'un quelconque soutient.
Il n'eut pas le loisir de s'attarder davantage car R'Hébus se retourna pour les interpeller. N'ayant d'autre choix, il attrapa son sac, y glissa rapidement la couverture mouillée, et couru sur quelques mètres pour rattraper l'ours. Puis marcha à ses côtés, à un pas environ derrière lui, le regard fixé sur lui, tandis que le gros chien le suivait, haletant. Une masse de questions se bousculait dans sa tête. Mais il ne savait pas comment les poser. Parmi elles, il se demandait à quelle espèce d'ours appartenait son interlocuteur. Ce n'était apparemment pas un grizzli sauvage. En fait, il avait plutôt des airs de nounours avec ses oreilles rondes. Mais il n'aurait probablement pas apprécié d'être qualifié ainsi, et le petit brun ne songea pas un instant à le faire. Et, bien que curieux, il ne pouvait pas demander "ce qu'était" cet homme. Cela aurait probablement été vexant. Et puis quelque part, cela n'avait pas réelle importance...
Il avait pas mal d'autres choses à demander, sans doute moins personnelles puisqu'elles concernaient cet endroit et son fonctionnement.


" Heu... " commença-t-il.

Non décidément il ne savait ni par où débuter ni comment formuler ses demandes. Il préféra donc se concentrer vers ce qui le préoccupait le plus à cet instant, c'est-à-dire non pas son ventre et celui de son compagnon mais la destination vers laquelle ils étaient guidés et ce qu'ils allaient y faire. Il ne pouvait se résoudre à simplement investir une maison qui n'était pas la sienne...

" Ou est-ce qu'on va ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'Hébus
GUERRIER Niveau 3
GUERRIER Niveau 3
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 29
Humeur : lunatique
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Lun 14 Juil - 12:53

Décidément, l'étranger amusait beaucoup R'Hébus. Non pas qu'il en fallu beaucoup pour l'amuser, mais il en appréciait de plus le garçon. Tout en continuant de marcher, il tourna la tête, et regarda le garçon, l'œil rieur. Il regarda de nouveau devant lui et lui expliqua:

"Mlle Rastacouette est la personne qui s'occupe des élèves, depuis l'absence de la directrice, c'est elle qui tien ce rôle. C'est une elfe avec un caractère assez trempé, et qui est bien plus puissante qu'elle en à l'air, crois-moi."

Il se tue un moment, continuant de marcher, le garçon silencieux derrière lui, accompagné de son énorme chien. A eux trois ils formaient un groupe assez atypique, et plutôt cocasse en apparence.

"Nous allons vers le cartier résidentiel, te trouver un toit plus digne de ce nom que celui duquel je viens de te déloger. Rassure toi, nous y sommes presque."

En effet, on voyait déjà les habitations. A cet heure de la journée, le quartier n'était pas très animé, c'était un jour de repos et seuls les plus courageux étaient partis se promener ou s'entrainer, mais la plupart restaient encore au lit. Ils arrivèrent enfin vers une maison qui semblais inoccupé. Une battisse déjà d'un certain age, mais qui tenait debout et n'allais pas s'écrouler de si tôt. Comme toutes le maisons dans ce quartier, elle était mitoyenne et l'ensemble de ces maisons formait la bordure de la rue. Bien que doté d'un étage, elle n'était pas vraiment large. Cependant cela suffisait plus qu'amplement pour une personne seule...accompagné d'un animal imposant.
Le panda ne jeta pas un regard pour le garçon, et poussa la porte, qui s'ouvrit sans résistance. L'intérieur était poussiéreux, et les meubles de bases étaient présents.
Il se retourna enfin et sourit.


"Voila, si tu le souhaite ce sera chez toi durant ton passage dans ce village, cette maison a du appartenir à un autre élève, mais il y a longtemps vu l'état des lieux. Un peu de ménage et il n'y paraitra plus. Tu n'auras qu'a le signaler a Mlle Rastacouette que tu finira inévitablement par croiser."

Il resta sur le palier, regardant le jeune homme, et résistant a l'envie de caresser le crane du chien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melle Rastacouette
Professeur
avatar

Nombre de messages : 1695
Age : 32
Localisation : Le Mont Bréhé
Humeur : Souvent excellente
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Lun 14 Juil - 22:23

(Eric et R'Hébus gagnent 1 point d'exp pour leurs messages, et un point supp pour Eric parce que le message d'intro m'a vraiment laissé sur les fesses )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ludimie.deviantart.com/
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Mar 15 Juil - 1:04

[HJ : o_O Merci !]



Marchant sans regarder où il mettait les pieds, les yeux fixés sur le "nounours qui n'en était pas un", le jeune homme resta figé quelques secondes quand son guide porta ses orbes foncées vers les siennes qui abordaient la teinte de l'océan, ne s'y étant pas attendu, puis détourna vivement la tête, à la fois gêné et intimidé. Pourtant, une lueur dans les onyx de l'ours l'avait intriguée. Il... "riait" ? Il ne comprenait pas pourquoi. Avait-il fait quelque chose de mal ? Ce ne semblait pourtant pas être le cas puisqu'il ne fit aucune remarque, et poursuivit en lui expliquant qui était cette personne qui semblait si importante, et imposer le respect même à ce guerrier qui ne semblait avoir besoin de personne pour se défendre. Le jeune homme préféra passer outre ce détail et se concentrer sur ses révélations. A l'en croire, Melle Rastacouette était quelqu'un qu'il valait mieux ne pas contrarier, ce d'autant plus que, souhaitant devenir élève, il aurait à faire à elle. Il prit soin de mémoriser cette information, et continua à marcher, jetant de temps à autre des coups d'oeil furtifs vers R'Hébus, le chien suivant, s'arrêtant parfois pour renifler un coin ou un autre, espérant sans doute dénicher quelque chose qu'il pourrait se mettre sous la dent. Mais ce ne fut pas le cas.

Petit à petit, les bâtisses de bois, qui pour certaines étaient en bien mauvais état, furent remplacées par des constructions plus élaborées. Détachant son attention du pelage blanc et noir, le gamin les observa, impressionné. Il marqua un temps d'arrêt lorsqu'une rue un peu différente des autres s'offrit à leur vue. Elle était faite d'un alignement de maisons, dont les volets de la plus part étaient encore clos, soit parce qu’il n'y avait personne, soit parce que les occupants étaient encore endormis. Mais il ne s'attarda pas sur ce point, tournant la tête vers son interlocuteur qui avait choisit cet instant pour répondre à son interrogation.
Le quartier résidentiel... ? Loin de le rassurer, cette proximité l'inquiétait, et une fois de plus il afficha une mine boudeuse. Il avait vraiment l'impression qu'on s'occupait de lui, comme s'il avait été un enfant, et il n'aimait pas cela, considérant qu'il pouvait, et devait, le faire par lui-même. Il n'eut pourtant pas l’occasion d'en faire la remarque, car le guerrier l'entraîna vers une maison, dont il ouvrit la porte. Restant légèrement en arrière, le petit brun promena son regard dans la pièce. La lumière filtrait à travers les volets qui masquaient les fenêtres, et les rayons, dans la trajectoire desquels il était possible d'observer la danse de petites particules en suspension dans l'air, venaient éclairer un sol et des meubles poussiéreux. Le mobilier n'était pas très abondant, et faits dans un style simple. Mais, à première vue, il y avait tout le nécessaire. Et il trouvait même cette ambiance agréable. Le lieu semblait dégager quelque chose qui lui était plus ou moins familier... Mais ce n'était pas chez lui. Et après que R'Hébus lui ait indiqué que cela avait été la demeure d'un autre étudiant, il le considéra un instant, détaillant son visage, le sien ayant revêtu une expression indéfinissable. Qui était cet autre étudiant ? Que lui était-il arrivé ? Où était-il à présent ? Autant que questions qu'il fut incapable de poser. Il baissa la tête. Il ne pouvait pas accepter qu'on lui offre quoi que ce soit. Etait-ce une obligation pour lui de devoir résider ici, imposée par l’école ? Si tel était le cas, il n'aurait d'autre choix que de s'y soumettre, naturellement. Mais il préférait l'éviter.
Il chercha ses mots un instant, ouvrant et refermant la bouche sans qu'un son en sorte. Et quand il les trouva enfin, les laissa sortir sans vraiment y prendre garde, les yeux voilés par un désarroi que lui-même ne comprenait pas.


" Je ne peux pas... accepter. Que l’on me donne. "

Il ne savait pas vraiment comment s'expliquer davantage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'Hébus
GUERRIER Niveau 3
GUERRIER Niveau 3
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 29
Humeur : lunatique
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Mar 15 Juil - 21:09

R'Hébus leva un sourcil, intrigué.

"Hein? ha...ha... MWAHAHAHAAAA!"

Le panda parti d'un rire franc et se tapa les genou avec une patte, l'autre tenait son ventre. Il ne se souciait pas que son rire offense ou non son compagnon, mais s'arrêta tout de même (forcément, ça aurait été un peu lourd^^). Il passa une griffe sur sa joue, ôtant une larme qui avait coulé là. Une fois son calme et son sérieux revenus, il posa une patte sur l'épaule du farouche garçon.

"Hum, pardon. Bref, sache tout d'abord, cette maison ne t'es pas exactement donné, mais prêtée la durée de ton apprentissage. Donc d'un point de vue grammatical lexical, tu pourrais l'accepter. Et si c'est la gratuité qui te chiffonne, sache que tu travaillera suffisamment dur pour l'école pour avoir mérité ton logement. De plus, la renommé des élèves sortant de cette école rejailli sur celle-ci, et par conséquent, attire des touristes et autres, qui apportent largement le prix de ton loyer.Enfin, si tu tient réellement a payer, je ne prend pas les chèques."

Il regarda de nouveau la mine du jeune garçon.

*Hey, je crois que j'ai trouvé un moyen de me faire rapidement de l'or... j'irais plus souvent voir les nouveaux... mwahahaaha.... OK, je me tais, c'est pas honnête.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Mer 16 Juil - 9:03

L'adolescent observait son interlocuteur, sans attendre de réponse particulière, ou du moins sans prévoir quelle elle serait. Aussi fut-il surprit lorsqu'il se mit à rire. Et il le dévisagea sans comprendre. Avait-il fait quelque chose qu'il n'aurait pas dû ? Pourtant, il ne voyait pas quoi...
Puis, se sentant vexé, il détourna le regard en arborant une moue boudeuse, attendant qu'il se calme, tandis que le chien s'assit et bailla, indifférent et ayant pour seule ambition de mordre dans n'importe quoi qui soit comestible.
Il ne consentit à se retourner vers "l'ours rieur" que lorsque ce dernier, après un temps qui lui sembla bien long, se fut totalement calmé - et eut essuyé une larme qu'il ne pu retenir - et prit la parole, l'ayant avant cela ignoré - ou feinté de le faire car il avait détaillé ses gestes du coin de l'oeil, espérant y déceler un quelconque signe qui lui aurait permit de comprendre pourquoi il était hilare - même lorsqu'il avait posé une patte sur son épaule, bien qu'à ce moment là il sut qu'il ne voulait jamais l'avoir pour adversaire, le poids de cette "main" qui manqua de peu de le faire vaciller se faisant nettement sentir, et laissant deviner une partie de la force qui circulait sous cette fourrure, énergie dont il était déjà persuadé qu'il ne parviendrait jamais à la contrer quels que soient ses efforts pour y parvenir. Ce constat renforça l'idée qu'il s'était déjà faite consistant à se dire que du travail l'attendait pour se mettre à niveau et s'y maintenir... Cela ne fit qu'appuyer les paroles de R'Hébus, bien qu'il n'apprécia pas ses premières phrases et son jeu sur le vocabulaire. Il avait été tout à fait sérieux, et n'avait nullement parlé pour plaisanter. Il n'apprécia donc guère d'avoir été prit avec autant de légèreté, sans cependant en conserver de rancune.
Il retint de son discours qu'il rembourserait sa dette en s'appliquant à être "un bon élève" et en faisant honneur à l'école. Il ne comprit donc pas sa dernière remarque, contradictoire avec les précédentes, ce d'autant plus qu'il ignorait ce qu'était un chèque. Sans dire mot, il l'interrogea du regard en espérant reçevoir des explications.
S'empressant de détourner le regard lorsque l'ours posa le sien sur lui, il murmura un :


" D'accord... J'accepte. "

* Je travaillerais dur ! *

Mesurant ce que cela signifiait, il promena les yeux dans ce qu'il pouvait voir de la maison.
Il ne lui fallu pas longtemps pour connaître la disposition du mobilier, et il se tourna de nouveau vers son guide, se posant toujours autant de questions... qu'il ne savait toujours pas comment formue. Pas plus qu'il n'avait idée de la façon dont il devait lui témoigner sa reconnaissance.
Il finit par demander tout simplement, utilisant le tutoiement sans y prendre gare, ce dernier s'étant imposé à lui tout naturellement.


" Et toi, tu habites où ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'Hébus
GUERRIER Niveau 3
GUERRIER Niveau 3
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 29
Humeur : lunatique
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Mer 16 Juil - 18:23

Le panda avait perçut la réaction d'indignation de l'adolescent. R'Hébus se pinçât entre les deux yeux, puis réfléchit.

*OK, c'est de ma faute, je n'aurais pas du faire du second degré avec quelqu'un que je ne connais pas.*

Il sourit tout de même, satisfait de la réponse du jeune homme. Il avait le regard déterminé, malgré le fait qu'il fuyait.

"Bien, tu ne devrais pas t'en faire pour ce genre de détailles... Je sais que ça doit te tenir a cœur, mais ici, tout le monde est logé a la même enseigne."

Il pausa de nouveau son regard sur le garçon. Son tutoient l'avait quelques peu rassurer, il n'avait plus peur de lui apparemment. En tout cas, il ne le laissait pas paraitre, et c'était une bonne chose, car bien souvent, ici, maitriser sa peur, sans l'oublier était un signe de force. C'était comme sa qu'il concevait sa voie dans la maîtrise des armes. Seul un fou ne connaissait pas la peur, et seul un lâche ne la maîtrisait pas.
Il sourit, amicalement, et répondit:


"je n'habite pas trop loin, tu reconnaitra facilement ma porte, des traces de griffes l'abordent. Ho, rassure toi, ce n'est pas moi qui les ai faites, a moins que je ne souffre de somnambulismes ou de pertes de consciences..."

Il rit, juste un cour instant, spontanément et s'arrêta avec le sourire. Décidément il appréciait le garçon, ne sachant exactement pourquoi. A voir la tête du jeune homme, il savait qu'il était mal a l'aise, surement du fait de son arrivée récente, mais le panda se devait d'essayer de le rassurer.

"Lorsque que tu vas arrivé en cours, tout les autres seront aux mêmes point que toi, ou presque. Tu n'est pas le premier a arriver ici, et de nombreux élèves passerons après toi. Ne crains jamais de paraitre ridicule ici. C'est un conseil que je te donne, car crois-en mon expérience, ça arrivera plus d'une fois. Fait ce que tu dois faire, et tant pis si ça rate."

Il souris de nouveau, se voulant rassurant en regardant en face son interlocuteur.

"Au fait,je ne me souvient pas t'avoir demander ton nom."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Jeu 17 Juil - 12:57

Cette fois encore, l'adolescent ne comprit pas la réaction de son interlocuteur, et l'interrogea du regard. Mais puisqu'il lui sourit peu après, il oublia bien vite se détail. Et se concentra sur l'explication qu'il donna.
Si tout le monde était logé de la même façon, cela changeait un peu la donne. Ainsi, il ne bénéficiait pas d'un traitement de faveur. Cela lui convenait tout à fait, et acheva de le convaincre. Il résiderait donc à présent dans cette maison.
Cette fois, il accepta le regard de "l'ours" sur lui, y répondant sans ciller, étant à présent intrigué, et un peu plus sûr de lui, voyant qu'on ne le rejetait pas ni ne posait trop de questions. Il ne chercha à aucun moment à transformer cet échange en affrontement visuel, affichant plutôt une marque de respect, et cherchant à faire connaissance, usant des moyens dont il disposait. La conversation basée sur le langage des yeux était d'ailleurs celui qu'il préférait. Pourquoi s'encombrer de mots lorsque les regards sont plus explicites ? C'était ainsi qu'il concevait le dialogue, sans pour autant se borner dans un silence qui dans bien des cas, il en était conscient, ne débouchait sur rien d'autre qu'une ignorance mutuelle, souvenant pesante. Dans bien des situations une telle fin ne lui avait pas déplu, car ainsi on l'avait laissé en paix. Mais à présent, c'était différent. Tout était dissemblable à ce qu'il avait jusqu'alors connu...

L'évocation des griffures sur la porte arracha au garçon une expression de surprise. Si R'Hébus ne l'avait fait volontairement, il se demandait qui avait pu agir de la sorte. Il doutait qu'il y ait beaucoup "d'humains -animaux" - il ne savait comment il convenait de les qualifier - et que nombreux soient ceux qui possédaient des griffes. De plus marquer ainsi une porte, surtout d'une résidence qui n'était que prêtée, soit une idée banale. Il laissa donc vagabonder son esprit vers d'autres hypothèses et en vint à penser que le responsable d'un tel acte n'avait rien d'humain - ou aucun trait commun avec tout individu s'en approchant. Etait-ce alors des animaux sauvages ? Si tel était le cas, cela signifiait qu'il y en avait dans les environs immédiats de la ville, et que certains parvenaient parfois à y entrer. Et ce constat n'avait rien de rassurant. Il préféra poser la question, le rire de "l'ours" ne le rassurant pas vraiment.


" Qui a fait ça ? "

Le sujet suivant fut celui des cours. Point qui, il fallait le reconnaître, inquiétait fortement le garçon, qui doutait d'être à la hauteur et de parvenir à égaler les autres élèves, malgré l'affirmation de R'Hébus. Mais oui, il ferait de son mieux. Et... tant pis si beaucoup venaient à le trouver "bon à rien" ou "empoté". Cela n'était certes jamais agréable, mais il avait apprit à faire avec. Enfin... plus ou moins. Il ne pouvait réellement faire de pronostiques. Sa seule certitude était qu'il ferait de son mieux. Et n'abandonnerait pas.
En remerciement pour ces paroles, il sourit à R'Hébus, avec plus de chaleur qu'il n'en avait témoigné précédemment. Il sentait émaner de lui une sorte d'enthousiasme - ce mot n'était pas exact mais il ne savait comment décrire cette impression - se dégager de lui. Peut-être se trompait-il, mais le percevoir avait quelque chose d'encourageant. D'apaisant aussi, peut-être.

Perdu dans ses pensées, se demandant déjà en quoi consisterait l'enseignement, il avait totalement oublié qu'il ne s'était pas présenté et répondit avec une expression qui témoignait de sa gêne.


" Eric. Et lui c'est Shiba. "

Il désigna le chien, maintenant couché sur le sol et attendant patiemment, gardant ses interrogations pour plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'Hébus
GUERRIER Niveau 3
GUERRIER Niveau 3
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 29
Humeur : lunatique
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Jeu 17 Juil - 20:08

Au nom du chien et de l'enfant, R'Hébus sourit, a la façon qu'un grand père a de sourire devant ses petits enfants qui font des gâteaux (c'est moche et ça fout les boules, je sais). Il trouvait le chien plutôt sympathique, il avait une bonne bouille a son gout, et Éric avait surement là un compagnon d'exception. La conaissance du nom de son interlocuteur permettait de franchir une barrière, il est difficile de connaitre quelqu'un dont on ignore le nom. Il repensa ensuite a la porte.

*Pff, aucune idée moi, je me suis jamais posé la question... mais c'est vrai que maintenant qu'il le dit...*

"Et bien, je ne le sais absolument pas. J'imagine que c'est un chien airant, mais maintenant que j'y réfléchi, c'est beaucoup trop gros pour ça. Ça ne peut pas non plus être des traces de couteau, ce n'est pas assez précis, j'en déduit donc qu'elle doivent venir d'un quelconque monstre, peut être un loup de lune ou un magrull, bien que ni l'un ni l'autre n'ai pour habitude de s'aventurer dans le village. Et comble de la malchance, c'est uniquement sur ma porte qu'ils se sont déchainés... Boarf, je réparerais un jour ou l'autre, sait on jamais, si je trouve la motivation et le temps."

*Surtout la motivation en fait.*

Il se gratta un moment le haut du crane, puis se rendit compte que le jeune homme désirait peut-être être seul.


"Excuse moi, tu désire peut être emménagé. Je peux te laisser si tu le souhaite."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Sam 19 Juil - 1:01

L'adolescent observa un instant son interlocuteur, plus confiant. Puis considéra sa réponse. Il ne savait pas ce qu'était un magrull et ignorait quelles étaient les particularités des loups de lune. Mais ne posa pas la question, rassuré, du moins en partie, de savoir qu'il était rare qu'ils viennent dans la ville. Ainsi, il pouvait dormir sans crainte. Cela lui ferait du bien, nul doute n'était possible. Mais l'heure n'était pas encore à la sieste. Ni à la réparation des portes apparemment... Ce dernier point ne devait pas être primordial, ce d'autant plus que les élèves ne devaient pas passer beaucoup de temps chez eux. Et il ignora ce détail, adressant juste un léger sourire à l'ours. Ce dernier, après quelques secondes, lui proposa de le laisser seul afin qu'il puisse prendre possession des lieux et installer ses affaires. Réagissant immédiatement, Eric baissa la tête pour fixer le sol, et murmura :

" Je n'ai rien à ranger... "

Déposer les quelques affaires que contenait sa besace ne prendrait pas plus d'une minute. Faire le ménage serait sans doute un peu plus long, mais ce n'était pas sa priorité. Il ne chercha pourtant pas à retenir l'ours, se disant qu'il avait certainement plus important à faire que lui tenir compagnie. Relevant le regard vers lui, prenant involontairement un air plus déterminé, il demanda tout de même :

" Où peut-on trouver de la nourriture ? "

* Et de quoi la payer *

R'Hébus devait connaître les lieux, et une réponse à cette question lui épargnerait certainement une recherche qui n'avait rien d'agréable. Et demander n'engageait à rien, raison pour laquelle il s'y était risqué, bien qu'en une autre circonstance l'idée de se faire aider l’aurait rebuté.


Dernière édition par Eric Strife le Mar 22 Juil - 21:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'Hébus
GUERRIER Niveau 3
GUERRIER Niveau 3
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 29
Humeur : lunatique
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Mar 22 Juil - 20:51

R'Hébus voyait Éric baiser la tête, cela lui donnait l'air pathétique d'un garçon qui avait fait une bêtise, revenant vers sa mère pour s'excuser.

*Hé ben, il a du en voir des vertes et des pas mures pour arrivé dans cet état*

Le fait qu'il n'ai aucune affaire personnel lui confirma a quel point cela avait été dur pour lui. Le panda voulait lui demandé d'où il venait, mais pour l'heure, il préférait ne pas embarrasser le garçon, et faire comme si de rien n'était. R'Hébus pensait qu'il avait du faire une longue route en solitaire (ou plutôt en duo), avec pour seuls affaires celle qu'il portait aujourd'hui, cela paraissait probable a en voir l'état de fatigue et de faim du jeune homme. Loin de s'apitoyer, il admirait le garçon, pour avoir fait ça à cet age.

"Il y a une taverne pas trop loin, te trouvera facilement, c'est au centre du village, à côté du marteau de Thor, une forge, là ou tu achètera tes armes. Tien, a propos d'achat, tu n'as pas a t'en faire dans l'immédiat pour l'argent, les nouveaux élèves reçoivent une bourse pour le matériel scolaire...Enfin, ça c'est officiellement, parce qu'en réalité, tu peu en faire ce que tu veux de ta bourse... Pense juste que le matériel est cher, et inévitablement, tu devra te soigner à un moment, après une quête ou un combat... Cela dit, ici l'alcool et la bouffe tourne vite, et notre tavernière y va souvent de sa tournée lorsqu'elle est de bonne humeur!"

Espérant avoir rassuré le garçon, il sourit rapidement de son sourire de peluche bisounours (qu'il ne sortait que rarement, devant les filles-panda ou les bébés en pleure à l'occasion), et attendit une réaction de la parte d'Eric, ou même de Shiba.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Mer 23 Juil - 19:46

Eric ne prêta pas attention aux expressions de son interlocuteur, et attendit patiemment sa réponse. Cette dernière ne tarda pas à venir, et le garçon l'écouta d'une oreille attentive, tandis que son chien, étendu sur le sol, avait fermé les yeux, feintant le sommeil ou étant partit à sa recherche. Sa couleur se fondant avec le coin ombragé où il avait trouvé refuge, il n'était que peu visible, mais cependant bien présent. Sa respiration était d'ailleurs perceptible pendant les moments de silences qui suivaient les questions et précédaient les réponses...
La nouvelle qu'il recevrait une bourse pour ses études lui laissa la même impression, peu agréable, que celle du logement prêté. Mais cette fois il ne chercha pas à protester. Parce qu'il n'avait pas l'énergie pour le faire, et parce qu'il ne pouvait nier qu'elle lui serait utile, car à en croire l'ours, ce qu'il pensait pouvoir faire, le matériel était coûteux. Et il n'était pas venu là pour travailler afin de gagner de quoi subvenir à ses besoins, mais bien pour étudier. S'il pouvait ne se consacrer qu'à cet objectif sans être distrait par un autre, ce n'était pas plus mal. Il ne pouvait que gagner du temps, et l'utiliser pour apprendre.

La taverne n'était apparemment pas loin. Eric hésita entre soulagement et angoisse. Il n'avait encore jamais mis les pieds dans un tel lieu. Cela lui avait toujours été formellement interdit. Et pas mal d'histoires lui avaient été racontées au sujet de ce qui s'y produit parfois. Aussi ne pouvait-il nier son inquiétude. Mais pour le moment, son estomac, et celui de son compagnon, passait avant toute autre chose. Il verrait bien une fois sur place comment cela se passerait.
Le sourire que lui adressa l'ours blanc et noir finit de le persuader. Et il lui sourit en retour. Mais pas avec autant de charme. Il en était incapable. En partie, peut-être, à cause de la fatigue.
Sur un signe pratiquement invisible, le semi-loup se leva et s'approcha de l'enfant, aux côtés duquel il s'immobilisa. Eric posa son sac sur un meuble, et observa d'un air songeur le léger nuage de poussière qu'il souleva. Il s'occuperait de cela plus tard...
Ne pouvant prendre congé de R'Hébus sans lui en demander l'autorisation, il plongea timidement ses yeux dans les siens et l'interrogea du regard, attendant ses consignes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
R'Hébus
GUERRIER Niveau 3
GUERRIER Niveau 3
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 29
Humeur : lunatique
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Mer 30 Juil - 11:39

[HS: dsl, j'avais posté mais je n'avais pas vu que ça n'avait pas marché...]

R'Hébus regarda Éric poser ses affaires. Malgré ce qu'il pouvait dire ou pensé, il avait finalement accepté d'être logé sans trop broncher. Il devait être a bout et essayait de ne pas le montrer.

*Bon, ça, c'est fait.*

"Bon, j'ai a faire ce matin, je dois te laisser... et puis, c'est plus drôle de découvrir par soit même le village et certaines de ses particularités! Tu va t'en sortir, ne t'inquiète pas!"

Et, sans attendre que le jeune garçon place un de ses rares mots, il se retourna et parti, la démarche nonchalante, le bâton calé par une main-patte et son épaule, l'autre patte lui grattant le haut du crane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric Strife
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 81
Localisation : En train de naviguer sur le vent.
Humeur : Indéfinissable au premier regard...
Date d'inscription : 12/07/2008

MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   Mer 6 Aoû - 18:57

L'étrange ours s'éloigna finalement, laissant seuls les deux compagnons. En guise d'au revoir, le jeune blond lui adressa un pâle sourire, et le regarda s'éloigner jusqu'à ce qu'un angle de la rue le dissimule à son regard. Il se tourna alors vers la maison, et l'observa d'un air songeur, perdu dans ses pensées.
C'était donc là qu'il résiderait... Combien de temps resterait-il ? Sûrement un bon moment. Du moins s'il était accepté. Mais il ne comptait pas baisser les bras.
L'envie de visiter les lieux le prit naturellement. Mais rien ne pressait, et son estomac l'implorait toujours de trouver de quoi se mettre sous la dent, livrant duel à sa fatigue qui lui disait de trouver un lit le plus rapidement possible.
Donnant finalement priorité au premier, Eric décida de faire passer leur deux ventres en priorité. On dit que "qui dort dîne", mais il doutait que quelques heures de sommeil parviennent à calmer sa faim...
Adressant un autre signe pratiquement invisible à son animal gris, il l'invita à sortir de l'abri offert par ces murs, et le quitta à sa suite, refermant la porte derrière eux. Il resta un instant immobile à fixer la porte. Il n'avait pas de clef pour la verrouiller. Mais ça n'avait pas grande importance. Il essaya surtout de mémoriser la topographie des lieux, afin de pouvoir revenir sans trop de difficulté. Puis s'engagea dans l'allée, le chien-loup le suivant docilement. Leur objectif était à présent la recherche de ladite taverne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un nouveau premier pas   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau premier pas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le premier ministre désigné est-il en règle avec la constitution?
» Jean Max Bellerive , nouveau premier ministre?
» Nouveau premier ministre, même formule gouvernementale
» Nouveau premier ministre : Marie Carmelle Jean-Marie ?
» Nouveau Baby, premier rival

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mushi Village :: Mushi Village :: quartier résidentiel :: Maisons de Mushi-
Sauter vers: