AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sylvain Detray : Une venue heureuse

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
AuteurMessage
Lyli Isawa
Niveau 1
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 29
Date d'inscription : 09/12/2007

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Dim 20 Avr - 19:24

[HJ:Poh excuse moi j'ai une espèce de désir de mettre un gros pavé et de mettre les choquottes à sylvain que ça fait peur oO]

Jusqu'ici, la naga l'avait considéré comme un très bon ami. Elle l'avait pris pour ami dès le départ, comme elle avait tendance à le faire pour beaucoup de personnes...

"La... Romance?"

Aïe.
De très mauvais souvenirs lui revenaient. Elle les avait volontairement oubliés... Et elle n'avait pas envie qu'il se passe la même chose pour Sylvain.

"Sylvain... Avant qu'on ne fasse quoi que ce soit, je me dois de te raconter un évènement du passé que j'essaie d'oublier, mais si comme je le crois un homme s'intéresse à moi... Il doit le savoir."

Elle grimaça... Et l'image d'un homme deux fois plus musclé et qu'elle trouvait encore plus bel homme que Sylvain lui apparut. Quelques flash back... Elle était très jeune, alors.


"Quand j'étais moins âgée... En âge humain, je devais avoir... Quinze, seize ans tout au plus? Un homme, un guerrier qui venait de terres très éloignées est venu nous rencontrer. Il avait besoin de notre aide... Ma mère, qui nous dirigeait, l'a accueilli. Il nous a relativement poliment demandé l'hospitalité... Et moi, qui avait la jeunesse et la fougue d'une jeune femme en attente d'amour, me suis tout de suite éprise de lui. Il était d'une beauté telle... Qu'il ne méritait pas ce qui lui est arrivé."

Elle grimaça... Alors que l'image qu'elle avait dans le coeur était belle, une ombre sournoise l'enserrait.

"Si aujourd'hui je l'oublie volontiers... C'est que longtemps j'ai pensé que c'était ma faute. Il venait d'un peuple qui disait aimer la guerre... Mais moi, j'ai compris très vite qu'en fait ils recherchaient une terre où s'installer. ... J'étais idiote, mais je l'ai suivi, même si ma mère lui a refusé l'aide qu'il demandait. Mon peuple est devenu complètement fou, et ils nous ont couru après."

Mais avec le recul... Elle se disait qu'elle comprenait leur réaction.

"Il disait m'aimer, et j'étais sûre, et je le suis encore, qu'il m'a vraiment aimée. Plusieurs fois, si ce n'est toujours, il me disait de rentrer chez les miens, que seul le malheur m'attendait si je le suivais. Et puis, une toute jeune naga hors du territoire, imagine un peu le paquet que cela pouvait représenter pour ceux qui l'auraient attrapée!"

Un involontaire sourire apparut sur ses lèvres...

"Il m'a défendue, comme un lion. Un être mortel ne pouvait pas venir à bout des siens, et en particulier de lui. Ils le savaient... Ils possédaient une force physique hors du commun, en dépit de l'intelligence qu'il leur aurait fallu. Il est venu à bout de tous... Et nous sommes arrivés chez lui."

Elle haïssait un seul être parmi les nagas. Et c'était lui.

"Les nagas sont les descendants d'Ananta, comme je te l'ai dit... Mais Shesha, nâga divin lui aussi, et frère d'Ananta, n'a jamais eu de descendance car il était fondamentalement mauvais. Par mauvais, je veux dire qu'il avait l'esprit belliqueux non pas pour protéger, mais par soif de pouvoir. Il est sensé aussi régner sur les nagas, mais nous l'avons renié depuis longtemps. Or lui... Il n'a pas apprécié ces agissements, de plus il craignait ce peuple."

Ses yeux s'illuminèrent brièvement, d'un éclair de colère... Qui était, on le voyait bien, en totale opposition avec sa nature profonde aimante.

"Il les a NOYE! TOUS! Il est mort sous mes yeux, moi qui ne pouvait rien faire! Mort par la noyade!"

Elle but deux verres d'un coup du vin, et poursuivit, grimaçante:

"Avant de mourir... Celui que j'aimais, a murmuré à ma mère qu'il leur avait demandé leur aide... Pas la mort. Ananta a affronté Shesha, et il l'a renvoyé aux abîmes."

Elle se calma enfin... Progressivement. Et en voyant du coin de l'oeil l'assiette, elle se remémora où elle était... Et fut particulièrement gênée par rapport à Sylvain.


"Pardon... De t'avoir raconté tout cela. Mais... Je tiens à ce que tu saches que... Si tu veux m'aimer, prépare toi à tout. Et surtout au pire... Ce n'est pas facile d'aimer quelqu'un qui doit sacrifier sa vie pour n'importe qui et n'importe quoi à partir du moment où on le lui a demandé... Et puis... Si j'en avais le pouvoir, je lui redonnerais vie. Juste pour qu'il réalise son rêve, qu'il a emporté aux enfers... Sylvain?"

Elle releva les yeux, et se leva.

"Allons nous promener, maintenant, s'il te plaît. Tu me plais... Et j'ai envie d'en savoir plus sur toi. L'homme que j'épouserais sera celui qui pourra m'aider sur cette tâche... Et je suis le genre de fille à se faire tout un cinéma dés le premier soir, vois tu?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvain
CHAMAN Niveau 2
CHAMAN Niveau 2
avatar

Nombre de messages : 1069
Age : 43
Humeur : C'est un sanguin le Sylvain
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Lun 21 Avr - 9:24

Sylvain était dégrisé et ne savait quoi dire.

*Ce monde est décidément bien cruel*

Il s'essuya les lévres avec sa serviette, se leva, fit le tour de la table et il prit la main de Lyli doucement dans la sienne, la regarda avec une expression gentille.

"La premiere fois que tu as parlé de sacrifice je croyais que c'eatit pour faire la fanfaronne et me faire croire que tu n'avais pas peur maintenant c'est moi qui ai peur. Je crois que je vais avoir encore beaucoup de chagrin, mais il y a un espoir, un espoir de bonheur. Comme dit ma mère, la vie; c'est de toute façon: trois petits tours et pis s'en va. Donc il faut danser. Tu as de la lumiére dans ton coeur Lyli, je le vois dans tes yeux, moi quand je vois de la lumiere, je frappe toujours au carreau; c'est dans ma nature. J'ai du tirer l'arcane de l'amoureux en premiere, deuxieme et troisieme carte et jamais à l'envers. On va se ballader, jolie Lyli, l'air est doux, et mon coeur aussi ce soir. J'ai envie de t'aider, je ne sais comment, essayes de me l'expliquer.Tu es attiré par le sublime, j'ai deja vu ca d'une autre forme. Je ne t'empecherai pas de suivre ta destiné.Toi tu n'as pas peur j'ai même l'impression que tu es tentée de faire un clin d'oeil à la fatalité. Je crois pourtant que tu aimes la vie et c'est la raison pour laquelle je t'ai.. j'ai envie de faire un petit tour avec toi. Carpe diem ! Lyli, la nuit tombe. Viens allons nous ballader.

Vivement, il l'entraina derriere lui comme un amoureux transit, mais c'etait en fait, pour se retourner le plus rapidement possible et qu'elle ne voit pas qu'il avait une larme qui venait de lui couler sur la joue.

*Ehonora s'est suicidée, et elle, elle vient me prevenir que son destin sera tragique, mes ancêtres ont-ils donc étés si méchants pour que cette malédiction ne s'arrete jamais et me laisse vivant pour que je doive toujours souffrir de n'aimer que des anges, au passé et à l'avenir?*

Il serra la main de lyli et de son autre main ouvrit la porte vers l'exterieur, il eut la force de se mettre à sourire et regarda en face Lyli avec son oeil deja sec et sa larme tomba sur le sol comme une pluie oubliée.

"Je veux m'accrocher au present"

Dit'il égnimatiquement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soundofpop.skyblog.com/
La Dame du Lac
Professeur
avatar

Nombre de messages : 435
Localisation : Nulle part et partout
Humeur : Sadique et Morbide
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Lun 21 Avr - 11:02

(1 point d'expérience supplémentaire pour Lyli. Vous faites chauffer vos claviers tous les deux ... )

_________________
La Mort me va si bien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingard
MAGE Niveau 2
MAGE Niveau 2
avatar

Nombre de messages : 509
Age : 34
Localisation : le très très sud
Humeur : rage against the mushi!
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Mer 2 Juil - 19:41

[hs]Ca fait 2 mois et demi donc je me permets de poster à la suite ^^[/hs]

Cette nuit là, rien ne serait plus comme avant...

Les hommes changeraient sûrement, l'humeur joyeuse du village en serait atteinte. C'était bien là son but. Redistribuer les cartes à Mushi, mener le jeu de la discorde, de la suspicion. Diviser pour mieux régner.

Son plan, il n'en avait pas parlé à sa "hiérarchie". A ce moment précis, il n'agissait que pour lui, pour satisfaire son désir de puissance. Celui là même qui le rendait fou. Il tirait une vraie jouissance de ses actes. Il contrôlait les choses, rassasiait sa soif de pouvoir à mesure que son "oeuvre" prenait forme.

Il ne ménageait d'ailleurs pas ses efforts. Il avait peu de temps. Les yeux emplis de rage, il frappait. Ses tempes battaient un rythme diabolique. Ses mains lançaient des lames d'air contre le bois. Rien n'aurait pu l'arrêter. Il était sourd à toute raison. La nuit le protégeait.

Il ne laisserait aucune signature. Il destinait un message.
Au matin, les regards seront lourds, les mots seraient rares, l'agitation des corps et des têtes portée à son paroxysme.

*Et maintenant Mushi réveille toi.*

Les bras d'Ingard relachèrent l'effort. Il ne resta pas une seconde de plus et partit chez lui, dans le noir profond d'une nuit sans lune. Il ne laissait derrière lui que cet adage, gravé sur la porte de chez Sylvain: "Si vis pacem, para bellum."


Dernière édition par Ingard le Jeu 3 Juil - 20:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvain
CHAMAN Niveau 2
CHAMAN Niveau 2
avatar

Nombre de messages : 1069
Age : 43
Humeur : C'est un sanguin le Sylvain
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Jeu 3 Juil - 18:23

[hs]et moi qui suis insomniaque j'ai rien entendu. bien sûr encore une fois dans la réalité (même du jeu) j'aurais pas mis trois secondes pour réagir ca aurait fait un meilleur rp surement....[/hs]

Sylvain avait décidé d'aller se baigner dans l'etang du parc la chaleur de la journée d'hier rendait surement le plan plus chaud que l'air ambiant. il sortait en calecon de bain avec une serviette sur l'épaule et des claquettes. il regarda sa porte en sortant machinalement.

Citation :
" Si vis pacem, para bellum"
*Tiens un tag gravé par quelqu'un qui a de la culture, j'aurais pas cru que ca existait encore, comme quoi on peut etre idiot et cultivé en même temps. C'est un conseil célébre qui a été utilisé par tous les ministres de l'interieur depuis des siecles pour obtenir leurs crédits: la petite phrase magique pour nous faire raquer . Il tient sa subtilité en prouvant que la paix n'existe pas, par la redondance de l'absolu necessité: qui veut pas la guerre, fait la guerre. bref un oraburos incarnae; un serpent qui se mord la queue, presque un paradoxe. Bon c'est une menace, et celui qui a gravé cela ici est un dingue, mince ca me fait du travail pour masquer tout cela. Bah je suis flemmard ce matin je verais cela plus tard. De toutes façons, si on analyse l'histoire, on comprend que pour agir ainsi il faut de la haine mais pas de courage. Sans doute que ce ch'tarbé recherche à avoir un impact sur mon moral.*

"Hahahahaha!"

Sylvain éclata de rire comme une colombe voyant cracher un crapeau a trente metres au dessous d'elle et s'en alla en sifflottant pour aller prendre son bain


Dernière édition par Sylvain le Ven 4 Juil - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soundofpop.skyblog.com/
R'Hébus
GUERRIER Niveau 3
GUERRIER Niveau 3
avatar

Nombre de messages : 405
Age : 29
Humeur : lunatique
Date d'inscription : 03/06/2006

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Jeu 3 Juil - 19:57

R'Hébus avait décidé de se dégourdir les jambes et autres membres en faisant un footing en ce matin ensoleillé.

*Hey je pète la forme, mais c'est rare!*

Il passa ainsi devant la maison de Sylvain, sans remarquer l'écriture de prime abord. Le temps que l'état de la porte lui saute aux yeux, il avait déjà parcouru quelques mètres, il du donc s'arrêter et revenir en arrière pour s'attarder devant l'écriture

*Si vis pacem, para bellum.... Le moine aurait écrit ça? Ce n'est pas son genre, c'est plutôt une déclaration de guerre d'un de ses ennemis... C'est grave je pense, bien que cela puisse être des menaces en l'air...*

Il hésita quelques instant, s'imaginant Sylvain en rogne dans son appartement. Il préféra donc ne pas frapper a la porte, et partit en marchant, songeant a cet acte.

*Quoi qu'il se passe, je pense que cela ne restera pas sans suite, il vaudrais mieux mettre au courant quelqu'un de compétant, mais ce n'est pas a moi de le faire... Sylvain a choisis de défendre ses convictions, et a donc inévitablement des ennemis... Espérons qu'il ne change pas pour autant.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylvain
CHAMAN Niveau 2
CHAMAN Niveau 2
avatar

Nombre de messages : 1069
Age : 43
Humeur : C'est un sanguin le Sylvain
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Ven 4 Juil - 22:12

[ingard tu as de la chance que pour la traduction j'ai fait confiance a R'hebus sinon on aurait joué un remake des monty python (tu m'ecriras cent fois...) Razz [/hs]
Revenant chez lui l'ancien moine avait laissé de coté la maniere détachée dont il avait prit cela au départ. le coup du grafiti lui avait trotté dans la tete et lui avait gaché sa baignade matinale, en plus son espoir quotidien de surprendre Lyli la bas, avait été une fois de plus déçu et il était de tres mechante humeur.

"Bon comme avait dit l'éminent: tu es fait pour la guerre, maudit de naissance... et toutes ces conneries. Nardine!"

Cria t'il en frappant son poing droit contre sa paume gauche.

*La premiere personne à aller voir cette fois, c'est l'ancetre, je previendrais Mademoiselle Rastacouette plus tard, ou elle sera prevenue par l'administration, sinon elle va finir par plus me repondre quand je viendrais la voir. j'imagine deja sa réaction entendant ma voix l'appeller derriere sa porte (oh non c'est Sylvain encore une tuile)*

Il rentra mit une robe sobre, il hésita à se raser entierement le crane mais deja qu'il etait devenu de couleur de peau bleu le chef aurait eu encore plus de mal a le reconnaitre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soundofpop.skyblog.com/
Melle Rastacouette
Professeur
avatar

Nombre de messages : 1695
Age : 33
Localisation : Le Mont Bréhé
Humeur : Souvent excellente
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Dim 15 Mar - 0:57

Plus tard

Sylvain venait de rentrer de son éprouvant cours de magie, sur la technique du don de vie.

La sorcière du lac l'avait une fois de plus, moyennement épargné de ses sarcasmes et la situation avait pris un tour assez étrange. Si elle avait laissé entendre que Rastacouette entendrait parler de la réaction proche de la démence qu'avait eut Sylvain durant ce cours, le professeur venait pour le moment en toute innocence.

Elle frappa des coups qu'elle voulut légers, mais qui firent craquer le bois de la porte d'entrée comme l'auraient fait des coups de massue.

Elle attendit quelques instants avant que le propriétaire des lieux ne daigne ouvrir, et lui adressa un grand sourire.


"Saluuut ! Comment vas-tu ? J'avais un peu de temps libre, et je me suis dit que ce serait sympathique de le partager avec quelqu'un..."

Elle brandit une bouteille de Roscan qu'elle avait caché sous son haut et lança un regard entendu à son élève.

"TADAAAA ! Oui, bon je sais, tu n'aimes pas... Mais tu n'auras qu'à m'accompagner avec je ne sais quelle bouteille de vin qui doit traîner dans tes placards..."

Bien élevée, elle attendit que Sylvain fasse un geste pour l'inviter à entrer.

*Dis donc, il m'a l'air fatigué...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ludimie.deviantart.com/
Sylvain
CHAMAN Niveau 2
CHAMAN Niveau 2
avatar

Nombre de messages : 1069
Age : 43
Humeur : C'est un sanguin le Sylvain
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Jeu 19 Mar - 2:08

Sylvain avait mal partout, lui qui d'habitude avait horreur de souffrir avait complétement déraillé, mais il se rassurait, car il n'en avait éprouvé aucun plaisir.

En entendant la voix de Melle Rastacouette, un sourire s'était formé sur son visage, sa visite était providentielle. Il chercha à recomposer son visage, et à éviter de montrer la grande faiblesse qu'il ressentait.


"Eyh ! bien le bonjour mademoiselle Rastacouette, content de vous voir !"

Sylvain fixa la bouteille.

"Rhooo quelle charmante attention, oui effectivement le Roscan n'est pas ce que je préfére, mais c'ezt l'intention qui compte et surtout je n'aime pas boire seul, car comme vous l'avez deviné entant que fils de mon père j'ai toujours de quoi faire face à ce genre de situation héhé.
Entrez donc."

Après s'être retourné en faisant un signe machinal invitant son mentor et amie à entrer, une idée de boutade alluma un sourire narquois sur le visage de Sylvain, et il retourna la tête et dit l'air ironique.

"Qu'est-ce qu'il se passe, vous avez fait une blague à Tahuna, et vous voici non grata, au dragon ?"

Sylvain déplaca un fagot de bois et sortit deux bouteilles d'un vin, qui aurait donné à certains l'envie de faire la guerre, pour pouvoir posséder le vignoble, et qui avait été offert à son père, pour sa bonhommie, son amour des bonnes choses, et sa facultée à pouvoir se rendre utile.
Ainsi par dévotion paternel, celui ci cherchant à inculquer à son fils, les mêmes valeurs, lui avait envoyé cet hiver, un colis contenant une caisse d'excélents crûs, ainsi qu'une lettre, qui aurait très bien pu servir de campagne de publicité au vigneron,et conclue par un simple message personnel. Bonne année fiston.


"Faut absolument que vous goutiez cela, mademoiselle,

Sylvain leva l'index pour faire genre : persuasif.

"Ca vaut vraiment le coup d'y gouter, ne serait ce que par curiosité. Vous étiez exploratrice, n'est-ce pas ?
Eh bien, voila de quoi faire un voyage en Aquilonie sans user ses groles.
Dans cette bouteille se trouvent les rayons du soleil de la bas, je vous promets que c'est vrai; Ce nectar : c'est du concentré de lumière, le tanin de cet écrin liquide de velours pourpre ,c'est tout bonnement la cristalisation de la radiance de l'astre roi, conservée par mère nature depuis la genése de la premiere feuille chlorophylienne."
sunny
"Vous allez voir, mademoiselle que je ments pas, quand l'ivresse vous prend, il suffit de fermer les yeux et on entend chanter les gens de mon pays, alors, on dirait que le vent, s'est pris dans une hâle, et qu'il a composé toute une symphonie."

Sylvain affichait une mine réjouie, savourant par avance la cuite qu'il préparait avec enthousiasme, se sentant en plus, doté ce soir de plein de verve, ce qui occurait assurement, une très bonne soirée, car il était assuré que la compagnie de la professeur était toujours d'une cordialité parfaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soundofpop.skyblog.com/
Melle Rastacouette
Professeur
avatar

Nombre de messages : 1695
Age : 33
Localisation : Le Mont Bréhé
Humeur : Souvent excellente
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Ven 20 Mar - 15:34

Rastacouette se vautra confortablement dans le canapé et pris le verre qu'on lui tendait. Une moue dubitative passa sur son petit visage.

"L'ivresse ne me prend jamais, tu sais..."


Et fermant les yeux elle y trempa ses lèvres. C'est vrai que c'était bon. Après, elle n'eut pas l'impression de vraiment voyager, mais ne voulant pas blesser son élève elle n'en fit pas la remarque.

"Ho ! Il y a une nouvelle élève en niveau 1. Elle pense devenir Chaman. Ce serait bien, on en manque un peu au village. Elle s'appelle Isodya, si jamais tu as envie d'aller lui parler de la condition de Chaman... Ca pourra peut-être l'intéresser !

Sa maison est pas loin de celles d'Eric et de Tempérance..."

Prononçant ce nom, le professeur d'arme s'arrêta net.

"Elle a disparut d'ailleurs... Un vrai courant d'air, ce prof de voyance !"

Elle but une nouvelle gorgée de vin et reprit, ne laissant pas à son élève le temps de rebondir sur les divers sujets qu'elle lançait au hasard.

"Tu as vu Eric ? C'est un p'tit bonhomme, mais il est sacrément prometteur ! Il veut devenir guerrier. Je te cache pas que pour le moment il est bien loin du compte, mais il est très malin. J'ai l'impression que ça devrait compenser son manque de force dans pas mal de situations.

Par contre, il a des réactions d'enfants parfois... Tu sais qu'il est venu se réfugier dans mes bras, pendant le cours de Charge ???"

Rastacouette écarquilla les yeux, revivant le moment.

"C'est bizarre, j'ai rien d'une maman pourtant..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ludimie.deviantart.com/
Sylvain
CHAMAN Niveau 2
CHAMAN Niveau 2
avatar

Nombre de messages : 1069
Age : 43
Humeur : C'est un sanguin le Sylvain
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Sam 21 Mar - 1:33

"Bah, c'est instinctif ce genre de réaction, il est jeune comme vous dites, et vous savez, quand un guerrier, meme le plus chevronné des guerriers, est dans l'agonie, ce n'est ni son dieu, ni son roi, ni sa cause qui l'invoque, mais sa mère : la mère est le dernier rempart de l'âme, quand on est dans l'abime. Donc sous l'effet d'un choc imprévu, le fait qu'un jeune homme se refugie dans vos bras, me semble tout à fait normal."

Sylvain évita d'attarder son regard sur mademoiselle Rastacouette, et s'assit sur un fauteuil à coté d'elle, et il commenca tranquillement à boire son verre.

"Je crois que ca veut simplement dire qu'il a confiance en vous, et c'est bon signe à mon avis, car un professeur, dois je le pense, avoir un ascendant proche de la familiarité, pour être entièrement utile à son élève, car ce que je juge être les bons guerriers se battent pour protéger leurs proches et non pas par mégalomanie narcissique ou avidité matérielles. et il faut tenir à quelqu'un pour embrasser sa cause, ainsi sans liens affectifs, un guerrier est juste un vulguaire tueur régulier, un mercenaire, sans foi ni loi, au mieux.

En plus, si il n'est pas bête, ca veut dire qu'il a une chance de survivre."

Conclua t'il en buvant rituellement une gorgée pour consacrer ses propos.

Il avait retenu l'arrivé d'une nouvelle chamane et aussi son nom, mais Rastacouette n'avait rien dit d'autre sur elle, que cela, ce genre d'impasse pouvait être révélateur d'un manque de motivation de la nouvelle recrue, ainsi il décida d'attendre avant d'évoquer le sujet d'en savoir plus, bien que c'etait très important pour lui. Sylvain aimait faire parti d'une communauté, et avoir une confrere serait une excelente chose pour lui, car être le seul chaman, lui pesait sur la conscience, surtout qu'il n'en avait jamais rencontré, et qu'il n'y avait pas de professeur purement specialisé dans le chamanisme à Mushi.


*J'irais visiter cette personne bientot, mais je dois d'abord attendre de savoir plus sur elle, et surtout ce qu'elle en pense à priori du chamanisme;
Je n'aimerais pas entrainer quelqu'un dans mes divagations sur ce sujet, je ne me sents pas le mérite de vouloir passer pour un exemple, surtout après ce qu'il s'est passé aujourd'hui.
Quoique je ne regrette rien, j'aurais surement encore plus souffert, si je n'avais pas montré cette determination, la dame aurait poursuivit inlassablement, à se mutiler devant mes yeux, me jugeant d'office inapte au sortilege de don de vie, même apres l'avoir réussit dix fois, j'en suis sûr, par gout de me voir souffrir pour elle, par gout de se faire souffrir pour me faire mal.*

Sylvain serra les machoires en se souvenant de l'immense douleur qui l'avait assaillit, et de la couleur avec laquelle il voyait le monde à ce moment. il secoua la tête, et il finit de boire son verre de vin rouge qui y était passé, sans même qu'il s'en rende compte, une légère ivresse le grisait déja, il prefera attendre un peu avant de s'en servir un deuxieme.

"Excusez moi mademoiselle Rastacouette, mais si l'alcool ne vous enivre pas, pourquoi en buvez vous ?"

Demanda t'il pas simple curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soundofpop.skyblog.com/
Melle Rastacouette
Professeur
avatar

Nombre de messages : 1695
Age : 33
Localisation : Le Mont Bréhé
Humeur : Souvent excellente
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Ven 27 Mar - 10:45

Le professeur regarda le fond de son verre très sérieusement, puis, tel un sage qui va prononcer une grande vérité, ferma les yeux :

"Parce que, je ne désespère pas que ça arrive un jour !"

Et elle vida d'un trait ce qui lui restait, un grand sourire d'enfant sur les lèvres.

"L'espoir y a que ça de vrai !

Pour en revenir à ce que tu m'as dit sur Eric, je veux bien croire que c'est une réaction compréhensible. Ce qui m'inquiète, c'est que s'il fait ça en quête, qu'il n'est pas capable de surmonter sa peur, il emmène l'ensemble du groupe droit au désastre !

Chacun doit pouvoir compter sur chacun, même les plus forts sur les plus faibles. Lors d'une quête, si chaque membre de l'équipe se retrouve face à un ennemi, il faut pouvoir compter sur sa propre volonté à combattre. Si quelqu'un ne l'a pas, alors un autre membre de l'équipe devra y palier, mais c'est dangereux de s'attaquer à trop d'ennemis à la fois..."

Elle déboucha son Roscan, et s'en servit une bonne rasade.

"Bah ! Je dis des banalités de toute façon."

Elle fit tourner le liquide dans le fond de son verre, plus pour indiquer qu'elle était plongée dans ses pensées, que pour en libérer l'arôme. Soudain un sourire malicieux éclaira son visage.

"Dis donc, ton histoire de professeur qui doit être comme un membre de la famille... Tu crois qu'elle s'applique aussi au professeur de magie ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ludimie.deviantart.com/
Sylvain
CHAMAN Niveau 2
CHAMAN Niveau 2
avatar

Nombre de messages : 1069
Age : 43
Humeur : C'est un sanguin le Sylvain
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Ven 27 Mar - 15:55

Sylvain acquiessa de la tête sans avoir entendu la phrase, quand melle Rastacouette affirma qu'elle disait des banalités, mais il était absorbé par d'autres idées, le "groupe" il pensait que l'argument était presque le même que celui de la dame qui l'avait conduit à surpasser sa douleur et à ... il ne pouvait pas qualifier ce qu'il s'était passé ensuite.

Avoir gardé les yeux sur le visage de sa prof pendant qu'il s'abimait en souvenir ombrageux lui permit de reaterrir. il répondit avec un sourire ironique.


"Toutes les familles ont leurs brebis galeuses. Razz

Sylvain posa son verre deux minutes sur la table de salon et prit une pause de réflexion sage.

"Plus sérieusement, oui j'en suis persuadé, celui qui veut avoir commerce avec un être humain sans lui accorder de liens affectif est un hérétiquepour moi, à qui je conseille tout simplement d'éviter de parler aux gens, de la meme facon que je consille aux vivants de pas vouloir parler avec les défuns."

Il but une bonne rasade de vin

"Il y a des gens qui ont fini par refuser les nature à force de vouloir être quelque chose qui ne sont pas, le probleme c'est que dans leurs folies, ils acceptent volontier de s'imposer des souffrances innomables afin de devenir plus destructeurs, le syndrome du terroriste cela, le suicide maquillé en héroisme, le truc c'est qu'on leurs a appris à ne pas s'aimer, invariablement cela débouche sur la destruction de tout ce qui leurs ressemblent, que cela soit par la force, la magie ou le psychisme, voir meme par la contagion d'infection d'origine auto-immune.

Par exemple la dame en cela, n'est pas condamnable, et c'est un peu pour cela que je me suis pas enfuit de Mushi a l'annonce de sa nomination en tant que professeur, car bien qu'elle soit sadique à l'extrème, elle accorde quand même une importance à ce que ressentent les autres, meme si c'est totalement mauvais, et pour leurs nuire, c'est déja mieux que les traiter comme des golems de boue.
Le pire danger dans la vie, ce n'est pas la mort, ni la souffrance, mais la déshumanisation ; la sensation d'etre à la fois mort et vivant, de n'etre qu'un pantin que l'on ne méprise même pas, et que l'on ne calcule meme pas, vivant dans l'indifference la plus totale, c'est ainsi qu'on s'engage sur le chemin du néant distordu."

la bouteille de vin vivait sa derniere heure , Sylvain servit d'abord melle Rastacouette et la finit.

"Ce qui motive un être sensible, je le repette, ce sont ses liens affectifs, un maitre d'armes a un double problème ; celui de d'enseigner les techniques martiales, mais aussi, et pour moi surtout, des valeurs morales capables de faire de ses disciples autres choses que des monstres.

Vous vous débrouillez très bien pour cela, car vous nous donnez le cadre pour que s'établissent ces liens, et c'est entre nous que ceux ci peuvent être tissés, nous avons, nous aussi, élèves, une responsabilité sur la nature de la mentalité de nos camarades, si ils deviennent mysanthropes, c'est de toutes facons aussi de notre faute, puisque nous sommes leurs entourages direct, que cela soit à cause d'un conflit ou à cause de notre indifference envers eux."

Dans la tête de Sylvain résonnait un viel air de musique, entendu il y a bien longtemps, chanté par sa mère.

*Je suis rond comme une queue de pelle, moi *

Il chercha à etre lucide pour conclure.

"Je pense meme, que c'est l'indifference qui est le plus mauvais, un conflit peut se comprendre parfois, mais négliger des gens qui n'ont que nous pendant des années, c'est bien plus malsain."

*In vino véritas*

"Ce n'est que mon avis qui dépend je le sais entièrement de mon caractère particulier, vous savez, mais je ne crois pas qu'il soit si facile a réfuter."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soundofpop.skyblog.com/
Melle Rastacouette
Professeur
avatar

Nombre de messages : 1695
Age : 33
Localisation : Le Mont Bréhé
Humeur : Souvent excellente
Date d'inscription : 27/11/2005

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Jeu 9 Avr - 11:13

Rastacouette haussa les épaules.

"Je ne cherche pas à te contredire de toute façon. Mais ce serait plus reposant pour moi de pouvoir ignorer la Dame.

Bon !"

Elle se leva d'un bond, aussi lucide et fraiche que si elle venait de boire un verre d'eau. Elle tendit la main vers Sylvain pour le saluer.

"Apparemment les cours de magie ont l'air de pas trop mal se passer, donc tant mieux. Tu devrais te reposer hein, tu n'as pas l'air très en forme aujourd'hui.

Faut que j'y aille, de la paperasse à remplir ! "

Elle lui sourit attendant qu'il lui serre la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ludimie.deviantart.com/
Sylvain
CHAMAN Niveau 2
CHAMAN Niveau 2
avatar

Nombre de messages : 1069
Age : 43
Humeur : C'est un sanguin le Sylvain
Date d'inscription : 10/05/2006

MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   Lun 27 Avr - 1:51

Sylvain lui offrit bien volontier une poignée de main, tout en pensant que la solitude allait pas tarder à l'envahir, mais il en avait l'habitude.

Il lui sourit , et se dirigea vers la porte et l'ouvrit.


"vous pouvez passer quand vous voulez mademoiselle, si la solitude vous pèse par exemple ou si vous voulez me consulter pour un sujet où un autre.
Bonne nuit"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.soundofpop.skyblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sylvain Detray : Une venue heureuse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sylvain Detray : Une venue heureuse
Revenir en haut 
Page 12 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12
 Sujets similaires
-
» Une bande d'elfes Sylvain rentre à Mordheim!
» Maëlstrom, elfe sylvain [terminé]
» La venue des Numénoriens en Terre du Milieu
» Macaria, Déesse de la Mort Heureuse [Finish']
» Lenalee, Déesse des Enfers de la Mort Heureuse... (ok)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mushi Village :: Mushi Village :: quartier résidentiel :: Maisons de Mushi-
Sauter vers: